Pékin : deuxième alerte rouge à la pollution en deux semaines

Source: Reuters

Pour la deuxième fois en quinze jours, la capitale chinoise reconnaît qu'elle baigne dans un nuage de smog épais et nocif. Les écoles et les usines seront fermées jusqu'à mardi et la circulation alternée, recommandée pour les voitures privées.

Selon les estimations des experts, l’alerte rouge à la pollution sera maintenue pour les quatre jours à venir.

Le Bureau municipal de la Protection environnementale de Pékin a annoncé sur son site qu'à partir de demain les usines et les écoles seraient fermées. De même, la circulation des voitures privées sera restreinte afin de ne pas alimenter le nuage de pollution.

En 2013, les autorités chinoises ont mis en place leur propre système d’alerte à la pollution. Malgré le smog épais qui couvre de temps en temps la capitale chinoise, ce n'est «que» la deuxième fois que l’alerte rouge est décrétée.

La première fois, c'était le 7 décembre dernier, il y a 11 jours lorsque la densité de particules atteignant 2,5 microns de diamètre, très dangereuses pour la santé parce qu'elles pénètrent profondément dans les poumons,  ce qui est extrêmement dangereux pour la santé car elles pénètrent profondément dans les poumons, a souvent dépassé les 300 microgrammes par mètre cube.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un plafond moyen de 25 microgrammes seulement par vingt-quatre heures.

D'autres villes autour de Pékin vont également passer en état d'alerte rouge pour que les gouvernements provinciaux mettent en place des mesures d'urgence permettant de «répondre à la forte pollution de l'air», a précisé le Bureau municipal de la Protection environnementale de la capitale.

Lire aussi : Une fuite d'alcool a probablement causé un grave incendie à Tianjin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales