Des armes allemandes en vente sur des marchés irakiens ?

Combattants kurdes© Azad Lashkari Source: Reuters
Combattants kurdes

Des armes fabriquées en Allemagne sont apparues en vente libre sur les marchés irakiens des villes de Souleimaniye et Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan, a fait savoir le journal allemand Handelsblatt.

Selon des témoins sur place, il est facile d’acquérir dans la rue un fusil d’assaut de type G3 ou un pistolet Walther P38 marqués d’une insigne de la Bundeswehr, l’armée nationale allemande. Pour un fusil, il faut compter entre 1 450 et 1 800 dollars et le pistolet peut être acheté pour 1 200 dollars, d’après Handelsblatt.

Le porte-parole du ministère fédéral de la Défense Jens Flosdorff a déclaré que de l’armement de ce type a été fourni en 2014 par l’Allemagne aux combattants du Kurdistan irakien, qui luttent contre Daesh dans la région. A cette occasion, 20 000 armes leur avaient été remises. Une nouvelle livraison d’armes aux opposants kurdes est prévue pour le premier trimestre de 2016, a noté Jens Flosdorff.

Le représentant officiel du ministère allemand des Affaires étrangères Martin Schäfer a de son côté assuré qu’il n’était pas normal qu’une tierce personne ait pu mettre la main sur ces armes, et qu’une enquête sera ouverte en ce sens si les faits sont avérés.

Dans le même temps, le parti politique allemand des Verts s’est prononcé contre la livraison de nouvelles armes en Irak au motif qu’elles peuvent apparemment tomber facilement entre les mains des djihadistes de Daesh.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales