Dans un clip de promo, Trump confond vétérans américains… et russes

Donald Trump Source: Reuters
Donald Trump

Une vidéo publiée sur la page Facebook du favori des primaires républicaines pour les élections présidentielles, où il évoque le problème du soutien aux anciens combattants, a montré des vétérans russes au lieu d’américains.

Dans une des illustrations d’une vidéo de campagne de Donald Trump sont montrés des hommes portant selon toute vraisemblance des décorations russes et soviétiques, dont le Ruban de Saint-Georges, un des symboles de valeur militaire les plus connus et les plus utilisés en Russie. Les militaires qui paraissent être des vétérans de l’armée russe ou soviétique tiennent des œillets et un tract où l’on voit une inscription «70 лет» en russe, ce qui suggère que la photo a été prise en 2015 lors des festivités à l’occasion du 70ème anniversaire de la Victoire sur le nazisme.

La vidéo a rapidement été retirée, pour être remplacée par une nouvelle version avec à la place la photo d’une rencontre de Trump avec de vrais vétérans américains, a annoncé la chaine américaine ABC.

Dans le film, le futur candidat s’adresse aux anciens combattants américains, en les couvrant de promesses d’une vie meilleure dans le cas de son élection. «La corruption et l’incompétence dans la Veteran's Administration dépasse l’imagination», a-t-il dit. «Nous arrêterons cela, nous prendrons soin de nos vétérans», a promis Donald Trump.

Lire aussi : Utilisé dans des vidéos de propagande d'Al Shabbaab, Donald Trump assume ses propos

Pour l’excentrique magnat américain, dont le chemin en politique est parsemé de scandales, ce n’est pas le premier incident de ce type. Auparavant, dans une autre vidéo où Trump promet de lutter contre les immigrants clandestins traversant la frontière sud des Etats-Unis, ses paroles ont été illustrés avec des images en provenance du Maroc.

Lire aussi : A l’approche des primaires, les tensions montent entre Trump et Cruz lors du débat républicain

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales