«J’ai été déportée sans qu’il le sache» : la femme secrète du roi d’Arabie saoudite se livre à RT

© RT

Dans une interview à RT, Janan Harb, qui affirme avoir été une «femme secrète» de l’ancien roi d’Arabie saoudite Fahd ben Abdelaziz Al Saoud, a partagé les détails de sa relation avec le monarque.

Janan Harb, née en Palestine d’une famille chrétienne, a raconté qu’elle a rencontré Fahd, prince héritier à l’époque, pendant les festivités de Noël. «Il y avait une grande soirée pour les Palestiniens et les Libanais, le jour de Noël. Le prince occupait alors le poste de ministre de l’Intérieur, il était invité, et c’est comme ça que nous nous sommes rencontrés».

Après une intense histoire d’amour, Janan a épousé le prince et a vécu avec lui dans un palais pendant trois ans, en menant «une vie merveilleuse», se rappelle-t-elle avec nostalgie. Cependant, au bout de deux ans, les frères de son mari ont commencé à le préparer à devenir roi, et la situation est «devenue plus tendue».

«Ses frères […] n’ont pas accepté qu’il ait une femme chrétienne palestinienne. J’ai été déportée sans qu’il le sache», a regretté Janan, qui habite depuis en Grande-Bretagne. Alors qu’elle affirme que le roi Fadh a promis de la supporter financement jusqu’à la fin de sa vie, elle a réussi à gagner après sa mort un duel judiciaire contre son fils, le prince Abdoul Aziz, qui a été contraint de lui payer quelque vingt millions de livres de dédommagement.

Janan Harb
Janan Harb

Alors qu’un film basé sur son histoire devrait bientôt sortir en Grande-Bretagne, Harb a déclaré à RT qu’elle a décidé de s’adresser aux médias en espérant que la famille royale saoudienne fera face à ses responsabilités.

Lire aussi : Beuveries, drogue et prostituées, le quotidien révélé d'un prince saoudien

«Chaque fois que vous confrontez les Saoudiens, au lieu de poser des questions ou chercher la vérité, ils disent ‘C’est peut-être une prostituée ou une chercheuse d’or’… Vu qu’il [le fils du foi Fadh] n’a pas pris la responsabilité de protéger la réputation de son père, c’est lui qui est coupable», a estimé la veuve du roi à propos de ce procès.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales