EI : le Japon est parvenu à négocier la libération de son otage

EI : le Japon est parvenu à négocier la libération de son otage Source: Reuters
(REUTERS/Yuya Shino)
Suivez RT France surTelegram

Avec l’aide de la Jordanie, le Japon est parvenu à trouver un moyen pour obtenir la libération de leur otage qui est toujours aux mains des terroristes. Kenji Goto va être libéré dans « quelques heures » .

Les autorités jordaniennes vont relâcher un terroriste et en contrepartie, l’Etat islamique libérera l’otage japonais qui est encore en sa possession. Les informations ont été confirmé par le ministre suppléant des affaires étrangères du Japon.

Sajida al-Rishawi, une terroriste, est incarcérée en Jordanie pour un attentat commis en 2005 qui a fait une soixantaine de morts. Elle sera vraisemblablement transportée dans une autre prison où elle attendra d’être échangée avec le journaliste japonais encore aux mains de l’Etat islamique.

Pour obtenir la libération de Sajida al-Rishawi, les représentants de l’Etat islamique ont menacé de tuer le deuxième otage japonais, Kenji Goto, et le pilote militaire jordanien Muadh al-Kasasbeh qui a été capturé le 24 décembre en Syrie après que les forces de l’EI ont abattu son appareil.

Kenji Goto, auteur réputé de films documentaires, a été capturé en octobre dernier en Syrie où il était venu pour essayer de libérer un autre journaliste japonais, Haruna Yukawa, qui avait été pris en otage par les combattants de l’EI en août. Haruna Yukawa a été exécuté samedi par les combattants de l’EI, qui ont diffusé une vidéo montrant Kenji Goto tenant dans ses mains une photo de son collègue assassiné.

« On m’a dit que c’était mon dernier message ». C’est comme ça que Kenji Goto a commencé son message vidéo, en ajoutant que sa vie dépendait des autorités jordaniennes, accusées de faire traîner l’échange des prisonniers.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix