6 Canadiens, deux Français et deux Suisses sont parmi 29 victimes des attaques à Ouagadougou

© Capture d'écran d'un compte de Twitter

Plusieurs attaques seraient actuellement en cours dans plusieurs lieux de la capitale du Burkina Faso. Morts et blessés seraient à déplorer sur place. Pour le moment, on ne connait ni la cause des attaques ni le nombre exacte de victimes potentielles

  • La photographe franco-marocaine connue, Leïla Alaoui, grièvement blessée dans l'attentat de Ouagadougou, est décédée au soir du 18 janvier.

    «Elle a souffert des blessures graves qui ont empêché qu'elle soit rapatriée en en France. L’hôpital a confirmé sa mort à 21h15 (locales) des suites d'un arrêt cardiaque», a signalé l’ambassade du Maroc au Burkina Faso.

    «La dépouille de la défunte sera rapatriée au Maroc dès que les procédures requises auront été accomplies», a-t-elle poursuivi.

    Au moment de l’attaque, Leïla Alaoui se trouvait à la terrasse du café-restaurant Cappuccino. Les balles des terroristes l’ont touchée au poumon, à l’abdomen, au bras, à la jambe et au rein. Transportée à l'hôpital, elle avait été opérée pendant plusieurs heures.

    La jeune femme était reconnue dans son milieu professionnel, au Maroc, en France, ainsi qu'au Liban.

    Elle se trouvait au Burkina Faso dans le cadre d'une mission pour l'ONG Amnesty International.

  • Le département d'Etat américain a annoncé qu'un citoyen américain était parmi les 29 victimes de l'attaque. 

    «Nous présentons nos condoléances à la famille de Michael James Riddering, un citoyen américain tué au cours de l'attaque à Ouagadougou», a indiqué le porte-parole du département d'Etat, John Kirby.

    Michael James Riddering était un bénévole qui vivait près de Ouagadougou. Il travaillait dans une organisation chrétienne de Sheltering Wings.

    Au moment de l'attaque, il se trouvait dans le restaurant-café Cappuccino, avec un pasteur. Tous les deux ont été visés par l'attentat.

  • Deux Suisses ont été tués lors des attaques de samedi à Ouagadougou, a annoncé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

    Selon des sources concordantes, il s'agit de l'ancien patron de La Poste Jean-Noël Rey et de l'ex-député valaisan Georgie Lamon.

  • Vingt-neuf personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans l'attaque d'un commando jihadiste contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou, a annoncé le ministre de la Sécurité intérieure, donnant un nouveau bilan. En outre les corps de trois jihadistes ont été identifiés, tous des hommes, selon le ministre Simon Compaoré, qui a précisé que les assaillants étaient «très jeunes» d'après les témoignages recueillis.

  •  La section antiterroriste du parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête sur l’attaque djihadiste à Ouagadougou. L'enquête est confiée à la Sdat (Sous-direction antiterroriste) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a précisé le parquet. Une telle ouverture d'enquête est classique du fait de la présence de ressortissants français parmi les victimes.

  • Deux ressortissants français figurent parmi les victimes de l’attaque de l’hôtel Splendid à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, a fait savoir un responsable du ministère français des Affaires étrangères.

    Une Française a été par ailleurs été blessée, a indiqué dans un communiqué le quai d'Orsay qui a fait état d'un bilan de 27 morts et d'environ 150 blessés. Les autorités burkinabé ont pour leur part évoqué un bilan provisoire d'au moins 26 morts.

  • Le bilan provisoire de l’attaque s’aggrave. Pour le moment, le ministre de la Communication Rémi Dandjinou annonce qu’au moins 26 personnes sont péries. Un deuil national de 72 heures sera observé à partir de dimanche.

  • Le ministère de l’Intérieur a notamment annoncé que deux citoyens autrichiens avaient été enlevés dans la région de Baraboule près de la frontière avec le Mali. 

  • Une femme, qui a réussi à échapper à l’attaque terroriste au café Cappucino, témoigne de la violence des assaillants. 

Détails à suivre ...

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales