Somalie : Une attaque djihadiste contre des soldats de l'UA aurait fait des dizaines de morts

Somalie : Une attaque djihadiste contre des soldats de l'UA aurait fait des dizaines de morts© Omar Faruk Source: Reuters

Les combattants islamistes Shebab, liés à Al-Qaïda, affirment avoir tué une cinquantaine de personnes dans une attaque contre une base des forces de maintien de la paix de l'Union africaine, dans le sud-ouest de la Somalie.

L'agence Associated Press rapporte que des hommes lourdement armés ont attaqué une base militaire dirigée par des troupes kényanes contribuant à la force militaire de l'Union africaine sur place.

Somalie : Une attaque djihadiste contre des soldats de l'UA aurait fait des dizaines de morts
Le recap' sur Al-Shabbaab

L'offensive aurait démarré lorsqu'un kamikaze se serait fait exploser dans une voiture à l'entrée de la base, avant que les extrémistes ne fassent feu sur celle-ci.

D'après une source militaire somalienne, les combats seraient toujours en cours dans la base, située dans la ville de El-Ade, à la frontière avec le Kenya.

Lire aussi : L'Etat islamique recrute 200 anciens combattants d'al-Shebab en Somalie

Selon le journaliste Mohamed Moalimuu, sur place, le groupe terroriste Al-Shabbaab a revendiqué l'action sur sa radio officielle et expliqué avoir tué plus de 50 soldats des forces kényanes, chiffre impossible à vérifier pour le moment. Les terroristes se seraient également emparés d'armes et de véhicules.

«Nos combattants sont entrés et après un lourd échange de coups de feu, nous avons pris la base», a déclaré le Sheikh Abdiasis Abu Musab, porte-parole militaire du groupe djihadiste, à l’agence de presse Reuters.

Somalie : Une attaque djihadiste contre des soldats de l'UA aurait fait des dizaines de morts
Les attentats les plus meurtriers d'Al-Shabbaab

Allié à Al-Qaïda, Al-Shabbaab cherche à renverser le gouvernement somalien, soutenu par l’Occident, et à imposer une version stricte de la charia. Ses combattants ont lancé de nombreuses attaques mortelles au Kenya.

L’organisation est notamment responsable du massacre de l’université de Garissa, en avril 2015, où 148 étudiants avaient été abattus. 

En savoir plus : Le bilan de l’attaque terroriste de l’université Garissa au Kenya s'alourdit (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»