La justice suédoise ouvre une enquête pour fraude contre Volkswagen

Le président directeur général de Volkswagen, Matthias Muller, prononce un discours lors d'une réunion publique à Michigan le 10 janvier Source: Reuters
Le président directeur général de Volkswagen, Matthias Muller, prononce un discours lors d'une réunion publique à Michigan le 10 janvier

Le parquet anticorruption en Suède a indiqué ce mardi avoir ouvert une enquête pour «fraude aggravée» contre le constructeur automobile allemand Volkswagen, qui a avoué avoir truqué les émissions d'oxyde d'azote de ses véhicules.

L'enquête doit porter sur près de 225 000 modèles diesel importés en Suède entre 2009 et 2015 dont quelque 104 000 voitures VW, 57 000 Audi, 28 000 Skoda, 2 000 Seat, et 33 000 utilitaires VW. Il était équipés d'un logiciel qui minimisait les émissions lors des tests de pollution.

Les ennuis judiciaires se multiplient pour Volkswagen

Les ennuis judiciaires se multiplient pour le constructeur à travers le monde depuis la révélation du scandale aux États-Unis le 18 septembre. Volkswagen a indiqué à chaque fois vouloir coopérer pour faire toute la lumière sur cette tricherie.

Au total, 11 millions de véhicules VW dans le monde ont été équipés d'un logiciel pour de tromper les tests antipollution. L'entreprise a battu des records de vente en Suède en 2015. Dans le monde entier, elles ont baissé pour la première fois depuis 2002.

Lire aussi : Autorités américaines : Volkswagen et Audi trichaient déjà sur les normes de pollution en 2009

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales