Les autorités belges redoutent un attentat terroriste «symbolique» le 15 janvier

Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw a fait part de ses craintes© François Lenoir Source: Reuters
Le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw a fait part de ses craintes

Le procureur fédéral, en charge de l’antiterrorisme, craint qu’un attentat ne soit commis à cette date, où un an plus tôt, une importante cellule terroriste avait été démantelée dans la ville de Verviers.

«On tient compte de ces dates symboliques parce que les terroristes cherchent le symbole», a expliqué Frédéric Van Leeuw, interviewé par la chaîne télévisée belge VTM. Le procureur parle d’un risque «que quelqu'un tente de commettre un attentat ce jour-là dans notre pays». Il a ensuite précisé sur la radio RTL Belgique qu’il ne fallait toutefois pas «prendre la date du 15 janvier comme un jour tabou».

Il a ensuite voulu se montrer rassurant en indiquant que les autorités nationales étaient «prêtes» à faire face à la menace djihadiste.

Au cours de l’enquête sur la filière terroriste qui avait été découverte à Verviers le 15 janvier 2015, avant qu'elle puisse passer à l’acte, huit personnes ont été inculpées pour appartenance à un groupe terroriste. Quatre d’entre elles sont en détention préventive. Quelques jours avant le raid de la police belge, une série d’attentats avaient frappé Paris. 

En savoir plus : Attaque de Charlie Hebdo : la survivante Ségolène Vinson raconte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales