«Très forte probabilité» d’utilisation d'armes chimiques par Daesh en Syrie, selon Moscou

«Très forte probabilité» d’utilisation d'armes chimiques par Daesh en Syrie, selon Moscou Source: Sputnik
Le ministère russe des Affaires étrangères
Suivez RT France surTelegram

La diplomatie russe a demandé l'ouverture d'une enquête sur la possession et l’utilisation d’agents chimiques par les combattants de Daesh en Syrie, ainsi que des informations sur de possibles livraisons de gaz sarin depuis la Turquie.

«Nous avons plusieurs fois noté des cas d’utilisation probable d’armes chimiques par Daesh, ainsi que, dans un sens plus large, par des islamistes radicaux, à commencer par une attaque à Khan al-Assal (province d’Alep) en 2013 contre les troupes gouvernementales. […] Par la suite, nous avons plusieurs fois obtenu des informations sur l’acquisition d’un potentiel chimique par les extrémistes» a déclaré, ce mardi, Mikhaïl Oulianov, responsable pour les questions de non-prolifération et de contrôle de l’armement du ministère russe des Affaires étrangères.

Lire aussi : Daesh a volé du gaz sarin d’entrepôts libyens – et l’a déjà utilisé, affirme un cousin de Kadhafi

Il a également souligné que tous ces faits devaient faire l’objet d’une enquête approfondie, y compris dans le cadre de la coopération entre l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et l’ONU, ajoutant que Moscou «suivra de près le déroulement de ce travail».

«Le premier rapport dans le cadre de ce format [OIAC + ONU] devra sortir en un mois. On verra s’il reflète les résultats de l’examen d’une probable utilisation des armes chimiques par Daesh», a conclu Oulianov.

Lire aussi : L’OIAC annonce la destruction complète de l’armement chimique syrien

Les propos du diplomate russe font écho aux récentes déclarations du directeur général de l’OIAC Ahmet Üzümcü, qui a annoncé que son organisation avait découvert des traces de l’effet du gaz sarin ou d’une substance similaire sur plusieurs Syriens. Le responsable a ajouté que la date et les circonstances exactes lors desquelles ces personnes avaient été exposées à ce gaz restaient pour le moment inconnues.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix