Un cousin de Kadhafi à RT : Daesh a volé du gaz sarin d’entrepôts libyens – et l’a déjà utilisé

Un enfant dans les ruines de la Libye Source: Reuters
Un enfant dans les ruines de la Libye

Des combattants de Daesh ont réussi à voler des armes chimiques d’entrepôts en Libye qui n’étaient pas assez sécurisés, a fait savoir dans une interview exclusive à RT le cousin de l’ancien leader Mouammar Kadhafi tué en 2011.

«Daesh a réussi à découvrir certaines des caches souterraines secrètes qui contenaient toujours des armes chimiques, dissimulées dans le désert. Malheureusement elles n’étaient pas correctement surveillées», a expliqué le cousin Ahmed Kadhaf al-Dam.

Selon lui, le gaz a été acheminé dans la partie nord du pays pour ensuite être vendu. «Je le sais grâce à mes sources basées à Tripoli. Le premier cas comprend le vol de sept fûts de gaz sarin et dans le deuxième cas, il s’agit apparemment de cinq barils».

Et ces armes ont déjà été utilisées, a indiqué Ahmed Kadhaf al-Dam qui était un des chefs de sécurité les plus fiables du dirigeant libyen Kadhafi. Il a rappelé que lors des affrontements récents près de la mosquée al-Quds à Tripoli, les forces de sécurité ont découvert un véhicule rempli de gaz sarin.

«Malheureusement, ceux qui ont conduit ce véhicule zn ville n’ont pas réalisé le danger que représentaient ces agents neurotoxiques, ni les risques de les apporter dans la zone urbaine encore moins de son utilisation. Je ne veux pas provoquer de panique, mais c’est la réalité», a-t-il noté.

Daesh a déjà utilisé des armes chimiques en Irak et en Syrie, selon de nombreux rapports. Plus tôt dans le mois, Eren Erdem, membre du principal parti d’opposition turc Parti républicain du peuple (CHP) a expliqué dans son interview à RT que les terroristes de Daesh en Syrie avaient reçu tout le matériel nécessaire pour fabriquer du gaz sarin via la Turquie.

Aller plus loin : Le député turc poursuivi pour son interview à RT réclame des excuses à Erdogan

Les effets du gaz sarin

Le sarin est un agent neurotoxique qui peut se révéler être une arme chimique hautement toxique. L’explosion d’une grande quantité de ce gaz peut provoquer une perte de conscience, des convulsions et même une paralysie pour les personnes ayant respiré le gaz en question.

Le gaz mortel cible le système respiratoire, engendrant de graves conséquences. L’absence de couleur ou d’odeur le rend encore plus dangereux.

Daesh, profitant de l’instabilité en Libye, se propage

La ville libyenne de Syrte, située sur la côte méditerranéenne du pays, constitue le bastion de Daesh dans le pays. Lors de ces dernières années, les effectifs de l’Etat islamique sont passés de 200 à 5 000 en un an.

Syrte est située non loin de l’Europe, juste de l’autre côté de la Méditerranée. Même le chef de Daesh Abou Bakr al-Baghdadi s’est récemment réfugié dans la ville.

La montée de Daesh a été observée suite à la vacance du pouvoir en Libye, conséquence du renversement du régime Kadhafi soutenu par l’Occident en 2011. La monté qui n’a pas été attendu par le président américain.

«[…] Une tâche qui doit être notre travail à tous, de soutenir le peuple de la Libye pour qu’ils construisent un avenir libre, démocratique et prospère», a annoncé Barack Obama après la chute de Kadhafi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales