Pour l'Allemagne, le Danemark met l'espace Schengen «en danger»

Drapeaux européens devant la Banque centrale européenne (BCE) de Frankfort Source: Reuters
Drapeaux européens devant la Banque centrale européenne (BCE) de Frankfort

Les autorités allemandes ont estimé que les principes de libre circulation au sein de l'espace Schengen dans l'Union européenne sont «en danger» après la décision du Danemark de contrôler sa frontière avec l'Allemagne.

«La libre circulation est un bien précieux. Schengen est très important mais est en danger», a indiqué le porte-parole du ministre des Affaires étrangères allemand, Martin Schäfer. Il réagissait à la décision du Premier ministre danois, Lars Løkke Rasmussen qui a annoncé ce lundi matin le rétablissement des contrôles entre le Danemark et l'Allemagne.

Le représentant a appelé à plus de concertation entre les différents pays de la zone. «Quoi qu'il arrive en Europe, c'est toujours mieux si cela se passe de manière concertée. Il est important d'agir ensemble afin de faire en sorte que Schengen fonctionne et que nous puissions maintenir pleinement le principe de libre circulation», a précisé Martin Schäfer.

«Une solution européenne commune»

«La solution» au problème des réfugiés qui affluent vers l'Europe «ne pourra pas être trouvée à la frontière d'un pays A et d'un pays B», a déclaré le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert, appelant lui aussi à «une solution européenne commune».

L'Allemagne avait également remis en place des contrôles à sa frontière avec l'Autriche en septembre face aux flux de réfugiés, en direction du Nord de l'Europe, depuis la Turquie et par la route des Balkans.

Le ministère de l'Intérieur allemand a ajouté que seulement 100 à 300 migrants quittent chaque jour l'Allemagne à destination du Danemark.

Lire aussi : La Suède ferme le pont de l'Öresund aux migrants sans papiers et rétablit des contrôles d'identité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales