Mexique : à peine élue, une maire se fait assassiner

© capture d'écran

Le 2 janvier, un commando armé composé de quatre hommes a assassiné Gisela Mota, tout juste élue maire de Temixco, une ville située dans l’Etat de Morelos. Deux des assaillants ont été tués, les deux autres ont été arrêtés.

L'émoi est vif dans la ville de Temixco où de nombreux habitants se sont rassemblés devant la maison de Gisela Mota. L'élue du parti de gauche PRD âgée de 33 ans avait pris ses fonctions le 1er janvier, le jour de l'an. Son parti a publié une déclaration la décrivant comme une «femme forte et courageuse qui, à sa prise de fonction en tant que maire, avait déclaré que sa lutte contre la criminalité serait frontale et directe».

Source: Reuters

Le gouverneur de l’Etat, Graco Ramirez, a confirmé l'«attentat» et a assuré que les auteurs présumés avaient été «arrêtés». Il a par ailleurs prévenu qu'il n'y aurait «pas d’impunité» pour l’assassinat de Gisela Mota. Le commissaire de la sécurité de Morelos, Alberto Capella, a déclaré que les assaillants avaient tiré sur des policiers et des soldats fédéraux à partir d'un véhicule, avant d'être mis hors d'état de nuire.

Située à environ 90 Km au sud de Mexico, Temixco fait partie des villes mexicaines qui enregistrent le plus fort taux de délinquance. Les cartels se livrent au trafic de drogue sans être trop inquiétés par la police en raison de la complicité de certains élus locaux. L'année dernière, plusieurs maires avaient déjà été victimes de gangs armés.

Lire aussi : le gouvernement mexicain diffuse une vidéo de l'évasion de «El Chapo»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales