Comment la planète Terre est devenue un «dépotoir» à débris spatiaux, en 58 ans (VIDEO)

© Capture d'écran YouTube

Dans une animation spectaculaire de 60 secondes, on peut percevoir le nombre énorme de résidus divers qui se sont agglutinés en orbite autour de la planète bleue, et ce depuis le premier déchet rejeté par l'homme dans l’espace en 1957.

La séquence, capturant l’accumulation de débris circulant dans l’orbite terrestre entre 1957 et 2015, a été créée par le docteur Stuart Grey, professeur à l’université College de Londres. Elle résulte d’un graphique interactif publié par la société scientifique britannique Royal Institution. Les images édifiantes montrent comment l’épais nuage de déchets qui entoure la Terre s’est progressivement formé au fil des années.

Plus de 20 000 objets visibles circuleraient dans l’orbite terrestre, en plus des centaines de milliers d’autres, trop petits pour être suivis par les experts.

L’animation du docteur Stuart retrace le lent début de la course à l’espace, avec le premier déchet créé par l’homme et relâché dans l’espace, c’est-à-dire le corps de la fusée utilisée pour lancer le satellite soviétique Spoutnik en 1957. Celui-ci fut suivi de peu par le premier effort américain, Explorer 1.

Mais c’est véritablement dans les années 1960 que le nombre de débris explose, notamment en raison de la course à l'armement de l'espace entre les Etats-Unis et l'Union soviétique. La pollution culmine ensuite avec les expéditions sur la lune, particulièrement le premier pas humain qui y a été posé en 1969. Ainsi, entre 1961 et 1998, date de la mise en orbite de la Station spatiale internationale, on est passé de 200 objets circulant autour de la Terre à environ 9 000.

Si ces déchets spatiaux, qui s’accumulent à une vitesse impressionnante, peuvent parfois être très petits, ils restent dangereux en raison de leur vitesse qui peut atteindre plus de 30 000 kilomètres par heure. Dès lors qu’ils peuvent faire de gros dégâts sur les satellites spatiaux ou les missions habitées, la Nasa surveille de très près tous ceux qui dépassent les 10 centimètres de longueur.

Pour cette raison, des scientifiques travaillent sur une solution à cette inquiétante pollution spatiale. Ainsi, le CleanSpace One Project met notamment au point un satellite qui vise à capturer les petits déchets avant de les détruire dans l’atmosphère terrestre.

Lire aussi : Les astronomes s’inquiètent des comètes géantes qui menacent la Terre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales