La cote de popularité du président Porochenko tombe en-dessous de celle de son prédécesseur renversé

La cote de popularité du président Porochenko tombe en-dessous de celle de son prédécesseur renversé Source: Reuters
Viktor Ianoukovytch et Petro Porochenko
Suivez RT France surTelegram

L’actuel président ukrainien est désormais moins populaire que l’était son prédécesseur Viktor Ianoukovytch juste avant qu'il soit renversé lors d'un coup d’Etat armé il y a bientôt deux ans, selon le sondage de Gallup.

La cote de popularité de Petro Porochenko a dégringolé de 47% à 17% en tout juste quelques mois depuis son élection en mai 2014, a fait savoir l'institut de sondage. Parallèle singulier : quand Viktor Ianoukovytch a été forcé de quitter son poste, la foule ayant pris les armes en février 2014, son action n'était approuvée que par 20% du peuple ukrainien.

Dans les régions de l’Est du pays qui sont toujours sous le contrôle de Kiev, à peine 11% de personnes interrogées approuvent le travail de Petro Porochenko en tant que président. Sa cote a chuté encore plus bas dans le sud, n’atteignant que 7%.

Malgré sa faible performance dans les sondages, Porochenko n’est pas le seul président ukrainien à voir sa cote de popularité étudiée par Gallup. Viktor Iouchtchenko, qui est arrivé au pouvoir suite à des émeutes de masse à Kiev en 2004, ne rassemblait que 7% d'opinions favorables en 2009 alors que son mandat expirait presque. L’année suivante, Viktor Ianoukovytch a pris le pouvoir avec une cote de popularité de 46%, soit presque le même chiffre que Porochenko au début de son mandat.

Le faible taux d'opinions favorables du président actuel est cependant meilleur que celui du Premier ministre du pays, Arseni Iatseniouk, qui est soutenu par 8% de population, contre 24% en 2014. Cela représente aussi un des plus bas niveaux de confiance enregistré par Gallup en Ukraine depuis 2006.

Selon neuf Ukrainiens sur dix, leur gouvernement est «rongé par la corruption», alors que seulement 5% d'entre eux estiment que des mesures suffisantes sont entreprises pour régler les problèmes dans ce domaine. Ce chiffre est similaire à celui connu en 2013 avant le coup d’Etat à Kiev.

Il est à noter que seulement 19% d’Ukrainiens estiment que leur gouvernement dirige le pays dans la bonne direction, tandis que 65% pensent le contraire.

L’entreprise Gallup qui a mené ce sondage en juillet et en août, a exclu les régions tenues par les forces antigouvernementales de Donetsk et de Lougansk à l’époque, qui représente environ 2% de la population adulte de l’Ukraine. Les citoyens de la péninsule de Crimée, rattachée à la Russie en 2014, n’ont pas non plus participé au sondage.

Les autorités ukrainiennes d’aujourd’hui sont arrivées au pouvoir suite à la promesse de mettre le pays à distance de la Russie et s’intégrer à l’Union européenne. Depuis presque deux ans au pouvoir, les autorités ont réussi à réduire les flux commerciaux avec la Russie de manière significative en échouant dans le même temps à augmenter les exportations vers d’autres pays. Elles ont aussi réduit les avantages sociaux et augmenté le coût des services afin d’obtenir un prêt du Fonds monétaire international, et n’ont pas de facto remboursé la dette de 3 milliards de dollars due à la Russie.

Aller plus loin : Saakachvili se bat sous les yeux de Porochenko (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix