Le renseignement russe repère 12 000 camions transportant du pétrole à la frontière turco-irakienne

Photo d'archive© Fatih Saribas Source: Reuters
Photo d'archive

Les services de renseignement russes ont repéré près de 12 000 camions-citernes à la frontière turco-irakienne, a fait savoir l’état-major russe lors d’une conférence de presse.

«Des images [aériennes] ont été prises à proximité de Zakho (une ville en Kurdistan irakien), il y avait 11 775 camions-citernes des deux côtés de la frontière turco-irakienne», a déclaré le lieutenant-général Sergueï Roudskoï aux journalistes.

Des poids-lourds chargés de pétrole continuent donc de franchir la frontière turco-syrienne, a indiqué Sergueï Roudskoï, même si le nombre de camions utilisés pour acheminer le pétrole venant de Syrie diminue, a ajouté le général.

En savoir plus : Erdogan est prêt à démissionner si les achats de pétrole auprès de Daesh sont prouvés

«Selon des données du satellite, le nombre de camions transportant du pétrole par la route du nord, vers la raffinerie de la ville turque de Batman, a considérablement baissé», a souligné Sergueï Roudskoï. En même temps, le nombre de camions sur la route occidentale entre les villes turques de Reyhanli [à la frontière syrienne] et la ville d’Iskanderun s’est réduit à 265 véhicules.

Les forces aériennes russes en Syrie ont détruit environ 2 000 camions utilisés pour le transport du pétrole de Daesh. La semaine dernière, des avions de combat russes ont détruit 17 convois de camions et un nombre d’installations utilisées par les terroristes pour l’extraction et la transformation du brut.

Au total, les avions russes ont effectué plus de 2 500 sorties. Le 24 décembre seulement, 189 frappes aériennes ont été effectuées contre des objectifs terroristes. La Russie a déployé une brigade aérienne sur la base de Khmeimim qui dispose de 50 avions et hélicoptères.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales