Brésil : près de 2 000 bébés nés avec une malformation de la tête, l’état d’urgence décrété

- Avec AFP

Moustique© reuters Source: Reuters
Moustique

Le ministère brésilien de la Santé a décrété l’état d’urgence au plan national. Les autorités ont recensé près de 2 000 nourrissons nés avec des lésions cérébrales peut-être dues à un virus transmis par les moustiques.

La microcéphalie est une malformation de la tête, les bébés naissent avec des boites crâniennes plus petites ce qui a des conséquences sur leur développement intellectuel. Cette maladie serait sûrement due au virus Zika transmis par les moustiques tigres, les mêmes qui transmettent la dengue ou le chikungunya. Le virus a des symptômes similaires à ceux de la dengue : fièvre, douleurs articulaires, maux de tête, éruptions cutanés et parfois des complications neurologiques.

Cette année le Brésil compte déjà près de 2 000 cas suspects et 29 décès de nourrissons. En 2014, le pays n’a connu que 147 cas. Récemment le ministère de la Santé a confirmé qu’il y avait un lien entre la maladie et le virus Zika. Les autorités ont également demandé aux femmes enceintes d’éviter les zones à risque. En effet les scientifiques ont détecté la présence du virus dans le liquide amniotique de femmes enceintes qui présentaient les symptômes de la maladie et dont la microencéphalie a été diagnostiquée sur le fœtus.

Le moustique qui transmet le virus est présent dans plusieurs régions du pays, soit 14 des 27 Etats brésiliens : le nord-est et la région de Sao Paulo sont particulièrement touchés. Aujourd’hui, il n’existe aucun vaccin contre le virus Zika, qui n'est pas contagieux et dont on peut être porteur sans s'en rendre compte. Les autorités brésiliennes assurent mettre tout en œuvre pour limiter la prolifération des moustiques.

Des cas de microcéphalies ont été recensés en Polynésie française, où l'on compte 18 cas d’enfants atteints entre mars 2014 et mai 2015. Plusieurs autres pays sont touchés par le virus Zika : neuf en Amérique latine mais aussi la Guyane, la Guadeloupe ou la Martinique.

 

Lire aussi : Arabie saoudite: nouvelle flambée du Coronavirus un mois avant le grand pèlerinage de La Mecque

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales