La sortie du dernier Star Wars à l'origine d'un ralentissement mondial d'internet

Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest entouré de Stormtrooper  lors d'une conférence de presse avant une projection organisée pour Barack Obama et des anciens combattants, le 18 décembre Source: Reuters
Le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest entouré de Stormtrooper lors d'une conférence de presse avant une projection organisée pour Barack Obama et des anciens combattants, le 18 décembre

Alors que la sortie du volume VII de la saga Star Wars est programmée pour battre tous les records, lors de sa première projection le mercredi 17 décembre, le trafic internet a fortement ralenti.

Lors de la projection du film à Paris à 10h20, le trafic internet a ralenti de 8 % selon les analyses de la société Imperva qui a comparé les différents taux de connexion à internet. Cette baisse a également été constatée en Allemagne où le trafic a chuté de 11,7 %, tandis qu'au Royaume-Uni il a baissé de 8,7 % et de 6,9 % en Russie. Alors tout le monde a mis son portable en mode avion pendant le visionnage ?

Les différentes baisses du trafic internet© Capture d'écran du site neonmag.fr
Les différentes baisses du trafic internet

Cette baisse pourrait aussi s'expliquer par le fait que la campagne de publicité orchestrée sur les réseaux sociaux afin de faire la promotion du nouveau film a si bien réussi que les gens se seraient d'avantage connectés jusqu'au moment de sa sortie.

Le dernier volet de la saga détient la palme du meilleur film lors de son week-end d'ouverture, le premier après sa sortie, aux Etats-Unis notamment où il a engrangé 238 millions de dollars de recette, ainsi qu'au Royaume-Uni, en Roumanie, Allemagne, Suède, Finlande, Autriche, Danemark, Hongrie, Bulgarie, Croatie, Norvège, Ukraine, Islande, Serbie, Russie, Australie et enfin Nouvelle-Zélande, selon Variety. Il est également le film qui a réussi le meilleur premier jour sur le sol américain avec 57 millions de dollars de recette.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales