30 soldats irakiens tués et 20 autres blessés dans un raid américain dans la région de Falloujah

30 soldats irakiens tués et 20 autres blessés dans un raid américain dans la région de Falloujah Source: Reuters

Le chef du Comité de sécurité et de défense au parlement irakien Haqim al-Zamli a annoncé que les forces aériennes américaines avaient tués au moins 30 soldats irakiens et en avaient blessés 20 autres. Mais Washington nie sa responsabilité.

«Au moins 30 soldats irakiens de la 55ème brigade de l’Armée irakienne ont été tués, 20 autres blessés par une frappe aérienne de l’aviation des Etats-Unis dans la ville d’al-Naimiyah, elle-même située dans la province de Falloujah», a déclaré le 18 décembre, le chef du Comité de sécurité et de défense au parlement irakien, Haqim al-Zamli.

Il a aussi demandé au Premier ministre «d’entamer immédiatement une enquête autour de cette frappe sur la 55ème brigade qui combattaient contre Daesh avec succès».

Néanmoins, le porte-parole de la Défense américaine Roger Cabiness a déclaré que les accusations irakiennes «n’étaient pas vraies». 

Lire aussi : Bombardement d'un camp de l'armée syrienne par la coalition occidentale

Le ministère de la Défense russe a déjà déclaré avoir repéré les avions de combat de la coalition occidentale dirigée par les Etats-Unis dans la région de Deir Ezzor le 6 décembre, lorsque la 168ème brigade de la 7ème division de l’armée syrienne a été la cible d’une frappe aérienne. Trois soldats syriens ont été tués, 13 ont été blessés et plusieurs véhicules militaires ont été endommagés.

Les Etats-Unis bombardent les positions Daesh en Irak depuis août 2014. Pourtant, l’ancien Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, trouve cette compagne «incroyablement inefficace». «C’est incroyable et inacceptable que plus de 60 pays, réunis dans une coalition qui possède les avions et les armes les plus modernes, mènent leur compagne en Irak depuis 14 mois et que Daesh existe toujours dans ce pays», a-t-il précisé dans une  interview à la chaîne de télévision Rusiya Al-Yaum en novembre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»