USA : Joe Biden appelle la Turquie à retirer ses troupes en Irak non autorisées

Le Vice-Président américain Joe Biden Source: Reuters
Le Vice-Président américain Joe Biden

Le Vice-Président Joe Biden a appelé la Turquie à retirer toutes forces militaires dont le déploiement n'aurait pas été autorisé par le gouvernement irakien. Les Etats-Unis prennent position pour la première fois sur le dossier.

La Maison-Blanche a condamné les attaques mentionnées dans un rapport qui ont été perpétrées au sein d'une base dans le nord de l'Irak où des soldats turques sont positionnés.

La présidence américaine a indiqué condamner ces violences. «Maintenant plus que jamais, c'est important pour l'Irak et la Turquie d'accélérer leurs efforts pour faire baisser les tensions et mettre en place un dialogue qui pourra être constructif, qui réaffirme le soutien à la sécurité et la souveraineté de l'Irak, et renforce leur coopération contre l'Etat islamique», a déclaré le Vice-président Joe Biden.

Un déploiement «illégal»

Il a parlé avec le Premier ministre iraqien Haider al-Abadi ce mardi. Ils ont indiqué accueillir positivement les «premières indications» récentes d'un retrait des forces turques d'Irak, rapporte la Maison Blanche.

Alors que des soldats turques assurent la formation de milices anti-Etat islamique depuis l'année dernière, l'envoie d'un nombre indéterminé de soldats turques au nord de l'Irak décidé au début du mois de décembre avait provoqué une levée de bouclier du gouvernement irakien.

«Une violation flagrante des principes de la charte des Nations unies»

«Nous avons affaire à une violation flagrante des principes de la charte des Nations unies, ainsi que de l'intégrité du territoire irakien et de la souveraineté de l'Irak», avait affirmé l'ambassadeur irakien auprès de l'ONU, Mohammed Ali Alhakim, qui a déposé une plainte auprès du Conseil de sécurité de l'institution. La Russie avait également provoqué une réunion de l'organe exécutif des Nations unies juste après l'incursion des forces turques.

Lire aussi: La Russie convoque une réunion du Conseil de sécurité après l’incursion des troupes turques en Irak

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales