Toutes les écoles de Los Angeles fermées après des menaces

Toutes les écoles de l'agglomération de Los Angeles ont été fermées en raison de menaces Source: Reuters
Toutes les écoles de l'agglomération de Los Angeles ont été fermées en raison de menaces

Sans que la nature de cette menace soit expliquée par les autorités, le recteur de la ville de Los Angeles a décidé de fermer aujourd'hui toute les écoles de la ville californienne.

Le recteur de l'Académie de Los Angeles, en Californie, a décidé de fermer toutes les écoles de la deuxième plus grande ville des Etats-Unis, ce mardi. Environ 640 000 écoliers ont donc été invités à rentrer chez eux après que la police a reçu «une menace visant non seulement une seule école mais plusieurs» à Los Angeles, a déclaré Ramon Cortines, le recteur du secteur.

C'est le responsable de la police en charge des écoles de Los Angeles qui a pris cette décision et a décidé de renvoyer tous les enfants après avoir reçu, selon les médias américains, un courriel de menaces. «Plus tôt ce matin, nous avons reçu une menace électronique qui évoquait la sécurité de nos écoles», a indiqué Steve Zipperman, responsable de la police de Los Angeles en charge des écoles, lors d'une conférence de presse.

Selon le New York Times, il pourrait s'agir d'une alerte à la bombe concernant de nombreuses écoles de l'agglomération de Los Angeles. Il y a, dans le comté concerné, plus de 1000 écoles.

«Certains détails évoquaient des sacs à dos et d'autres paquets», a expliqué M. Cortines. «Cela ne concernait pas une ou deux écoles, mais des dizaines n'étaient spécifiquement nommées. Dans un geste de prudence, nous avons choisi de fermer nos écoles aujourd'hui jusqu'à ce nous puissions être totalement certains que nos écoles sont sûres.»

Cette alerte intervient quelques jours après la fusillade San Bernardino, une ville située dans l'agglomération de Los Angeles, qui a fait 14 morts et 22 blessés. Un acte de terrorisme revendiqué par Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales