Poutine espère qu’aucune bombe nucléaire ne sera nécessaire pour lutter contre Daesh

Le président russe Vladimir Poutine Source: Sputnik
Le président russe Vladimir Poutine

Parlant du premier missile lancé contre Daesh depuis un sous-marin, le président russe Vladimir Poutine a exprimé l’espoir que les missiles ne soient jamais nucléaires.

Lors d’une rencontre avec le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, consacrée aux derniers résultats des frappes russes contre Daesh en Syrie, le président russe a fait une déclaration importante :

«Nous devons analyser tout ce qui se passe sur le champ de bataille, comment les armes opèrent. Les Kalibr (missiles de croisière maritimes) et les KH-101 (missiles de croisière aéroportés) ont montré qu’ils sont modernes et très efficaces. Et maintenant nous le savons avec certitude, ces vecteurs de haute précision, peuvent aussi bien être équipés d’ogives conventionnelles que spéciales, notamment nucléaires».

«En effet, on n’en a pas besoin dans la lutte conte les terroristes et j’espère qu’on n’en aura jamais besoin», a ajouté le président russe.

Mardi, des missiles Kalibr 3M-54 ont été tirés depuis le Rostov-sur-le-Don, un sous-marin diesel-électrique de la classe kilo. Des missiles similaires ont été tirés sur des positions de Daesh, en novembre dernier, depuis un navire de guerre russe basé en mer Caspienne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales