Défense russe : 4 avions de la coalition occidentale étaient au-dessus de Deir Ezzor le 6 décembre

Source: Reuters

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a déclaré mercredi matin que quatre avions de chasse avaient été vus dans la région de Deir Ezzor, dimanche, jour de l’attaque contre le camp syrien.

«Deux binômes d'avions de combat de deux différents pays-membres de la coalition menée par les Etats-Unis contre les terroristes opéraient dans la région de Deir Ezzor, le jour de l’attaque contre le camp syrien», a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov.

Damas affirme que les frappes aériennes contre les troupes syriennes sont le fait de la coalition occidentale. Lors de cette attaque, trois soldats syriens ont été tués, 13 ont été blessés et plusieurs véhicules militaires ont été endommagés.

D’après les données de l’armée syrienne, les avions ont largué 9 bombes sur le camp militaire de Saeqa.

Ce serait la première fois que pareil incident se serait produit depuis le début de l’engagement de la coalition occidentale en Syrie, il y a un an.

Néanmoins, depuis lundi, Washington nie l'implication de membres de la coalition dans ces frappes.

«Si les Etats-Unis ne sont pas impliqués dans cette frappe, pourquoi les représentants du Pentagone, étant les chefs de la coalition contre Daesh, passent sous silence la présence d'avions de leurs alliés, le 6 décembre dans la région de Deir Ezzor ? N'est-ce pas parce que la coalition reçoit toute l’information, sur les cibles de Daesh à viser, de la part du Pentagone ?», a poursuivi Igor Konachenkov.

«Je suis sûr qu’on saura dans les plus proches délai qui a exécuté cette frappe aérienne contre l’armée syrienne. Les forces syriennes vont publier les résultats de leur enquête sur cet incident en précisant le type de munitions employées», a-t-il conclu.

Pas d’avions russes ou américains

Le porte-parole du ministère de la Défense russe a aussi précisé que ni les avions russes, ni les avions des Etats-Unis n’étaient présents dans la région au moment des frappes.

«Tous les vols russes en Syrie sont coordonnés avec le service du contrôle du trafic aérien et avec le commandement général des forces armées du gouvernement syrien. Les avions russes n’étaient pas en mission dans cette région», a précisé Igor Konachenkov.

En ce qui concerne les avions américains, le porte-parole de la Défense russe a déclaré : «Les représentants du Pentagone ont assuré que des avions américains étaient dans la même région, mais frappaient des cibles se trouvant à 55 kilomètres du camp. Cela est partiellement vrai.»

Lire aussi : Près de 34 civils syriens tués dans des frappes aériennes présumées de la coalition occidentale

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales