Des heurts à Bethléem en marge des funérailles d'un jeune Palestinien

Les heurts ont éclaté lors des funérailles d'un jeune homme à Bethléem Source: Reuters
Les heurts ont éclaté lors des funérailles d'un jeune homme à Bethléem

Suite à la mort d'un jeune palestinien ce matin à Bethléem lors d'une opération de l'armée israélienne, des heurts ont éclaté entre des Palestiniens et des Israéliens dans les environs de Bethléem.

D'importants troubles ont éclaté en début d'après-midi à Bethléem lors des funérailles d'un Palestinien de 19 ans, tué mardi à l'aube, lors d'un raid de l'armée israélienne dans le camp de réfugiés de Dheicheh à Bethléem, en Cisjordanie occupée. 

Malek Chahine avait été tué ce matin par des tirs de soldats israéliens. Suite à sa mort, des heurts violents ont éclaté en marge d'une opération de l'armée israélienne à Dheicheh, dans les environs de Bethléem. 

Des Palestiniens ont lancé des engins incendiaires et explosifs artisanaux sur les soldats, qui ont riposté par des tirs de sommation en l'air afin de disperser les assaillants, a fait savoir Tsahal.

Lire aussi : Hier déjà, cinq étudiants blessés par des tirs israéliens à balles réelles en Cisjordanie

Sur des images en direct, on peut voir quelques Palestiniens, le visage masqué, jeter des pierres en direction de soldats israéliens. Les affrontements restaient toutefois sporadiques peu avant 15h30.

Par ailleurs, à Jérusalem-Est, un touriste américain a été légèrement blessé mardi par des jets de pierres. Un suspect palestinien, âgé de 16 ans, a été arrêté puis relâché, a annoncé une porte-parole de la police.

Depuis le 1er octobre, des affrontements entre Palestiniens et soldats israéliens et des attaques à l'arme blanche ou à la voiture bélier contre des Israéliens ont fait 112 morts palestiniens, dont un Arabe israélien, 17 Israéliens ainsi qu'un Américain et un Erythréen, selon un décompte de l'AFP.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales