Cinq étudiants blessés par des tirs israéliens à balles réelles en Cisjordanie

Heurts entre manifestants et forces israéliennes à Hébron le 23 septembre 2015 Source: Reuters
Heurts entre manifestants et forces israéliennes à Hébron le 23 septembre 2015

Les forces israéliennes ont tiré à balles réelles sur une manifestation étudiante ce lundi, près de l'Université technique palestinienne de Tulkarem. Près de cinq palestiniens ont été blessés, selon le Croissant Rouge.

Près de cinq étudiants palestiniens ont été blessés ce lundi près de l'Université technique palestinienne de Tulkarem au cours d'une manifestation réprimée par les forces israéliennes. Ils ont été évacués vers l'hôpital de Thabet Ibn Thabet pour des blessures par balles tandis que 10 autres souffrent d'une inhalation excessive de gaz lacrymogène, rapporte le Croissant-Rouge.

Les heurts ont éclaté après l'utilisation de gaz lacrymogène et des tirs à balles réelles des forces israéliennes précisément au sein de l'Université al-Khadouri près de Tulkarem au nord-ouest de la Cisjordanie. Cette localité est située près de la ligne de démarcation avec Israël à l'endroit le plus étroit du territoire israélien où seulement 15 km séparent les côtes israéliennes de la Cisjordanie.

La ville de Tulkarem au nord-ouest de la Cisjordanie (Source: Google Map)
La ville de Tulkarem au nord-ouest de la Cisjordanie (Source: Google Map)

«L'armée est venue au sein de l'université»

Depuis le mois d'Octobre, des manifestations des étudiants de l'Université technique de Palestine à Tulkarem dégénèrent régulièrement en affrontement avec les forces de l'ordre israéliennes. Des dizaines d'étudiants ont été blessés par des tirs de gaz lacrymogènes, de balles en caoutchouc ou de balles réelles comme ce lundi, au sein même du campus de l'université.

«L'armée est venue au sein de l'université, a éclaté les fenêtres, cassé les portes, et ils font cela tous les jours en ce moment», selon Ahmad Yaseem, un étudiant du campus, qui expliquait comment tout a commencé, rapporte palsolidarity.org. Depuis le premier octobre, près de 20 étudiants auraient été arrêtés selon ce média.

L'administration de l'université a indiqué que les forces israéliennes avaient positionné une base temporaire au sein du campus de l'université. Elle a demandé au gouvernement israélien les raisons de cette soudaine explosion de violence mais aucune réponse ne lui a été transmise.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales