L'opposition vénézuélienne remporte la majorité parlementaire aux législatives

- Avec AFP

Henrique Capriles Radonski Source: Reuters
Henrique Capriles Radonski

L'opposition vénézuélienne a remporté la majorité parlementaire pour la première fois depuis 16 ans. Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déjà accepté la défaite de son parti.

Suite aux prémiers résultats du décompte des voix, la présidente du Conseil national électoral, Tibisay Lucena, a annoncé qu'une vaste coalition d'opposition, la Table de l'unité démocratique (MUD) avait déjà gagné 99 sièges, soit une majorité des deux tiers, contre 46 pour le Parti socialiste unifié du Vénézuéla (PSUV) du président Nicolas Maduro. Néanmoins, le décompte des voix n'est pas encore achevé. 

L'annonce des ces premières projections a été accueillie dans certains quartiers de Caracas par des cris de joie et des pétards.

Pourtant, le président vénézuélien Nicolas Maduro est apparu sur les écrans de télévision avec la mine grave.

«Nous sommes venus avec notre morale, avec notre éthique, pour reconnaître ces résultats adverses, pour les accepter et pour dire à notre Vénézuéla que la Constitution et la démocratie ont triomphé», a-t-il déclaré lors d'une allocution. En somme, 19,4 millions de Vénézuéliens possèdent le droit de voter. D’après la commission électorale, le taux de participation s'est élevé à 74,25%.

L'opposition était depuis plusieurs mois largement favorite pour ces élections, profitant du mécontentement populaire dans un climat de crise économique, provoquée par la chute des cours du brut, dans ce pays dont les réserves de pétrole sont parmi les plus importantes au monde.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales