Brésil : dans la tourmente, Dilma Rousseff lâchée par un de ses ministres

Brésil : dans la tourmente, Dilma Rousseff lâchée par un de ses ministres© Ueslei Marcelino Source: Reuters
Pour le moment, les problèmes s'enchaînent pour la présidente brésilienne
Suivez RT France surTelegram

La présidente brésilienne, actuellement sous le coup d’une procédure de destitution lancée par un député de l'opposition, tente de faire face aux obstacles, dont certains proviennent de l'intérieur même de son gouvernement.

Le ministre de l’Aviation civile, Eliseu Padilha, a présenté sa démission du gouvernement, vendredi 4 décembre. Il s’agit d’un membre du Parti du mouvement démocratique brésilien (PMDB), de centre-droit, allié de la présidente Dilma Rousseff au sein de la coalition au pouvoir.

Dans la foulée, la dirigeante a essuyé un deuxième revers puisque la Cour suprême nationale a refusé d’annuler la procédure de destitution. Un recours dans ce sens avait été lancé par des membres de la formation politique de Rousseff, le Parti des travailleurs.

Toutefois, la chef d'Etat enregistre toujours certains soutiens dans ce parti, dont le ministre de la Santé Marcelo Castro a d’ores et déjà indiqué que le PMDB voterait en faveur de la présidente si la procédure de destitution devait se poursuivre. Michel Temer reste lui relativement discret quant à ses positions.

Le 2 décembre, un rival de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, a lancé une procédure officielle visant à évincer celle-ci. Dans un discours public du 4 décembre, la présidente a réagi, estimant que la procédure «n’a aucune base» et qu’elle utiliserait tous les moyens légaux à sa disposition pour combattre.

Le gouvernement brésilien, en plus de connaitre la plus importante récession économique de ces 30 dernières années, a récemment été éclaboussé par un scandale de corruption lié à la compagnie pétrolière nationale Petrobras.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix