L’ancien président géorgien Mikheïl Saakachvili privé de sa citoyenneté pour son rôle en Ukraine

 Mikheïl Saakachvili Source: Sputnik
Mikheïl Saakachvili

La Géorgie a retiré la citoyenneté à son ancien président Mikheïl Saakachvili, qui est recherché par la police – et qui, de ce fait, est un fugitif. Depuis six mois il occupe le poste de gouverneur de la ville ukrainienne d’Odessa.

«Fondé sur la loi de citoyenneté géorgienne, le président [actuel] Giorgi Margvelashvili a signé le décret mettant fin à la citoyenneté de Mikheïl Saakachvili, celui-ci ayant acquis la nationalité d’un pays tiers», a annoncé le service de presse du président dans un communiqué vendredi.

Saakachvili ou le fugitif

La présidence de Mikheïl Saakachvili a été marquée par des scandales liés à la violation des droits de l’Homme. Suite à sa démission en 2013, le bureau du procureur général de Géorgie a ouvert une série d'affaires à l’encontre de l'ex-président géorgien, notamment pour abus de pouvoir et détournement de fonds publics.

Dans ses fréquentes diatribes envers le pouvoir politique en place en Ukraine, Saakachvili dénonce des maux qui lui sont reprochés dans son pays d’origine : en 2014, il a été accusé de détournement de fonds et d’abus de pouvoir par la cour de Tbilissi et est depuis recherché au niveau international. En février 2015, la Géorgie a demandé l’extradition de Saakashvili, mais les autorités ukrainiennes l’ont rejetée.

De plus, le Tribunal pénal international (TPI) de La Haye a décidé récemment d'ouvrir une enquête sur le conflit russo-géorgien de 2008 où le personnage central se révèle être l’ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili, accusé d’être à l’origine du conflit en Ossétie du Sud.

Son arrivé en Ukraine dans le fauteuil du gouverneur d’Odessa

En hiver 2015, Mikheïl Saakachvili est arrivé en Ukraine où il a d’abord été désigné chef du Conseil consultatif international pour les réformes du pays. Quelques mois plus tard il a été parachuté gouverneur de la région d’Odessa, qui possède un important port posté stratégiquement sur la mer Noire et qui connaît actuellement une crise économique profonde.

Il a obtenu le passeport ukrainien peu de temps avant sa nomination, le rendant éligible pour le poste. Dès son premier jour, il annonçait que ses tâches principales seront concentrées sur la lutte contre corruption et la tenue de nouvelles réformes.

Cependant, malgré ses déclarations, la sincérité de Mikheïl Saakachvili a été mise en doute plusieurs fois depuis sa désignation. Ainsi, le député de la Rada suprême Dmitri Goloubev a indiqué le 1er décembre que sous un prétexte de bienfaisance, Saakachvili a extorqué de l’argent à des chefs d’entreprise locaux.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales