Un journaliste de RT gazé lors d'un reportage sur une manifestation à Diyarbakir en Turquie

Des manifestants Kurdes accompagnent la dépouille de l'avocat Tahir Elci© Sertac Kayar Source: Reuters
Des manifestants Kurdes accompagnent la dépouille de l'avocat Tahir Elci

Une équipe de RT a été victime de tirs de gaz lacrymogènes par la police turque à Diyarbakir. La police a fait savoir que les Kurdes manifestaient suite au meurtre d’un éminent avocat, Tahir Elci, abattu samedi alors qu'il prononçait un discours.

«Nous venons juste d’arriver dans le centre de Diyarbakir», a déclaré le correspondant de RT William Whiteman. «Toute la ville a été bloquée cette nuit après que des tirs d’armes automatiques ont été entendus, de même que de nombreuses explosions». 

Lire aussi : Des canons à eau dispersent la marche organisée à Istanbul en hommage à l’avocat abattu (VIDEO)

Le journaliste a rapporté que les barricades n'avaient été retirées qu'aux aurores lundi matin et c’est à ce moment-là que l’équipe de RT a essayé de rentrer dans le centre de Diyarbakir pour essayer retrouver le lieu où l’avocat Tahir Elci a été abattu par un tireur non-identifié.

«Dès que nous sommes arrivés, la situation était très tendue et il y avait de nombreux représentants des forces de l’ordre armés dans la rue, nous avons entendu des tirs», a déclaré le journaliste William Whiteman. «Nous venons juste d’arriver à sortir des nuages de gaz et la situation est très intense ici», a-t-il ajouté.

Soutien de la cause des Kurdes, Tahir Elci, a été critiqué pour avoir défié le pouvoir turc en remettant en cause la qualification d’organisation terroriste qu'Ankara a attribuée au PKK. Il a été abattu plus tard, samedi, alors qu’il tenait un discours en plein air dans la ville.

«Le gouvernement a fait une déclaration environ une heure après qu’il a été abattu, affirmant qu'il avait été abattu par le PKK même si Tahir Elci défendait activement le PKK et déployait des efforts pour que ce parti ne soit plus qualifié d’organisation terroriste, étant donné son engagement dans les combats contre l’Etat islamique en Syrie», a précisé William Whiteman. Ceci explique en partie pourquoi les Kurdes locaux sont d’autant plus sensibles au meurtre d’un des défenseurs de leur cause.

Lire aussi : Turquie : une explosion et des tirs ont retenti dans la ville de Diyarbakır

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales