Le corps du pilote russe de SU-24 sera acheminé en Russie, selon le Premier ministre turc

Un bombardier russe SU-24 en Syrie© Dmitri Vinogradov Source: Sputnik
Un bombardier russe SU-24 en Syrie

Le corps du pilote du bombardier russe SU-24 abattu par la Turquie a été convoyé en Turquie et sera envoyé en Russie, a annoncé le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.

Le corps a été traité conformément aux traditions orthodoxes, a déclaré Ahmet Davutoglu lors d’une conférence de presse. «En accord avec leurs traditions religieuses, des rites funéraires ont été célébrés par des prêtres orthodoxes dans la région de Hatay», a-t-il ajouté.

L’ambassade russe a confirmé que le corps serait transféré dimanche.

«En ce qui concerne le transfert du corps du pilote de SU-24 en Russie, nous n’avons pas de date et d’heure précise. Aujourd’hui, le corps sera transféré à Ankara, et ce n’est qu’alors qu’il deviendra clair quand il sera envoyé en Russie», a déclaré le secrétaire de presse de l’ambassade russe en Turquie.

Lors d’un bombardement contre des positions de Daesh en Syrie, le bombardier russe SU-24 a été abattu mardi par un missile air-air lancé par un chasseur turc F-16.
Un pilote russe a été tué par des rebelles syriens lors de sa descente en parachute, l’autre a été sauvé et ramené en sécurité à la base aérienne de Khmeimim.

En savoir plus : Poutine : le crash de l’avion russe est un coup dans le dos

Le président turc Recep Tayyip Erdogan affirme que le bombardier russe se trouvait dans l’espace aérien turc, mais la Russie insiste que c’était bien le chasseur turc qui a franchi la frontière syrienne lors de l’attaque.

On ne sait pas dans quelles conditions la Turquie a réussi à récupérer le corps aux combattants syriens. Il y quelques jours, un commandant des rebelles syriens qui se vantait dans une vidéo avoir tué un pilote russe, s’est avéré être un ultranationaliste turc et fils de l’ancien maire d’une province turque.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales