L'armée irakienne avance dans sa reconquête contre Daesh, notamment à Ramadi

Des soldats de l'armée irakienne s'emparent d'un drapeau de l'Etat islamique, dans la province d'al-Anbar© Stringer Iraq Source: Reuters
Des soldats de l'armée irakienne s'emparent d'un drapeau de l'Etat islamique, dans la province d'al-Anbar

En reprenant un pont stratégique, l’armée irakienne est parvenue à couper la dernière ligne qui permettait à Daesh d'approvisionner ses combattants dans la ville de Ramadi. En Syrie également, l'organisation terroriste perd peu à peu du terrain.

Des officiels ont indiqué que les forces gouvernementales d'Irak avaient repris le contrôle d’un point stratégique, le pont Palestine, enjambant le fleuve de l’Euphrate au nord-ouest de la ville de Ramadi. «Cette avancée est très importante, Daesh ne peut plus transporter d’armes, de nourriture ou d’équipement par le fleuve, comme ils le faisaient dans le passé», s’est réjoui un colonel, sous couvert d’anonymat, auprès de l’agence de presse Reuters.

Le porte-parole des forces armées irakiennes luttant contre les terroristes, Sabah al-Numani, s’est également réjoui de cette avancée, estimant : «nous resserrons l’étau autour d’eux (l’Etat islamique)». Ramadi, dans la province d’al-Anbar, est désormais encerclée par les soldats gouvernementaux, qui peuvent maintenant s’atteler à libérer la ville des combattants islamistes qui y sont toujours retranchés.

En Syrie également, de nouveaux fiefs de l’Etat islamique, comme Palmyre ou Quryatayn, pourraient tomber sous peu, grâce à l’avancée des forces du gouvernement de Bachar el-Assad, notamment depuis l’introduction des frappes aériennes russes en septembre.

Aller plus loin : Bachar el-Assad : l’armée syrienne avance depuis que la Russie effectue ses frappes aériennes

L’armée syrienne a récemment effectué des reconquêtes vitales, comme la libération de la base aérienne de Kuweiris, près d’Alep, ou encore la mise en sécurité du champ de gaz al-Shaer. Les forces gouvernementales se trouvent désormais à seulement quatre kilomètres de la ville de Palmyre.

Ces dernières années, Daesh s'est emparé de larges territoires en Irak et en Syrie, semant la terreur sur son passage. Outre des milliers de personnes tuées, et des centaines de milliers de déplacées, l'organisation djihadiste s'est également démarquée en détruisant de nombreux sites historiques de la région, comme le temple de Baal, à Palmyre.

En savoir plus : L'Etat islamique exécute trois personnes en faisant exploser des colonnes de Palmyre

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales