Poutine : tenter de blanchir et flatter les terroristes, c’est se rendre coupable de complicité

Le président russe Vladimir Poutine
Le président russe Vladimir Poutine

Certains gagnent des millions et des milliards de dollars sur le commerce illégal de pétrole et le trafic d’êtres humains de Daesh, a fait savoir le président russe jeudi, alors qu’il recevait les lettres de créance de 15 ambassadeurs étrangers.

En commentant le crash du SU-24 russe abattu par l’aviation turque, Vladimir Poutine a jugé d’«absolument inexplicable» les coups de poignard dans le dos de ceux qui étaient considérés comme des partenaires, des alliés dans la lutte antiterroriste en Syrie. 

Selon lui, aucune déclaration importante, aucune proposition de remboursement des dommages ou de promesse de punir les coupables n’a été faite par Ankara. Cet incident contredit le droit international.

«On a l’impression que le pouvoir d’Ankara essaie délibérément de conduire les relations russo-turques dans une impasse. Moscou le regrette», a expliqué le président.

Pour le dirigeant du Kremlin, il est temps d’unir les efforts et de coopérer contre le terrorisme, surtout depuis le crash de l’avion russe en Egypte et attentats meurtriers de Paris du 13 novembre.

Après avoir évoqué la lutte contre le terrorisme, Vladimir Poutine a indiqué que la Russie continuera à proposer des mesures visant à résoudre la crise syrienne dans le cadre des négociations de Vienne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales