La Chine s'apprête à installer sa première base militaire en Afrique, à Djibouti

La Chine s'apprête à installer sa première base militaire en Afrique, à Djibouti© Wong Campion Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Face à l'inquiétude américaine, la Chine continue à se développer sur la scène internationale et va établir sa première base militaire sur le continent africain.

La Chine s'apprête à installer sa première base militaire en Afrique, à Djibouti

Un accord de dix ans a en effet été conclu avec Djibouti, pour permettre à la Chine d'y construire une plateforme qui abritera des infrastructures logistiques militaires. «Il s’agira de leur premier emplacement militaire en Afrique», a expliqué le général américain David Rodriguez au journal politique The Hill. Pour celui-ci, l'enjeu pour les chinois est d'«étendre leur portée» à ce continent prisé.

Alors que Djibouti héberge déjà des bases militaires des Etats-Unis, de la France et du Japon, l'arrivée imminente de la Chine suscite certaines inquiétudes. J. Peter Pham, directeur du Centre de l'Afrique à l'Atlantic Council de Washington, explique : «la présence de la Chine en Afrique est certainement une chose à laquelle nous devons être plus attentifs, mais pas uniquement à Djibouti», ajoutant que la base «accroîtrait sa stature internationale».

Au niveau économique, la Chine possède d'importants intérêts sur le continent africain. Elle y trouve notamment des matières premières, qu'elle réexporte ensuite sous forme de produits finis. Il s'agit du plus gros partenaire commercial de l'Afrique, où elle réalise plus de 160 milliards d'échanges chaque année, selon l’hebdomadaire britannique The Economist.

En savoir plus : La Chine ne va pas «développer» l'Afrique à elle seule

La Chine s'apprête à installer sa première base militaire en Afrique, à Djibouti

Si elle ne tente pas d’imposer ses valeurs aux gouvernements avec qui elle fait des affaires, certains dirigeants africains dénoncent néanmoins «une nouvelle forme d’impérialisme», comme l’affirme Lamido Sanusi, ancien directeur de la banque centrale du Nigéria, dans The Economist.

Mais la Chine tente de répondre à ces critiques, en débloquant notamment plus de capitaux pour les compagnies africaines. Elle tente aussi de créer de l’emploi pour les Africains et fait des efforts afin de se conformer aux législations locales.

Aller plus loin : La Chine déclare la guerre à Daesh

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix