Bruxelles déserte et en quarantaine pour encore une semaine au moins

Les rues sont désertes dans la capitale belge.© Youssef Boudlal Source: Reuters
Les rues sont désertes dans la capitale belge.

Le Premier ministre belge estime que les mesures de sécurité sans précédent actuellement appliquées dans la capitale belge resteront en place tant que la menace terroriste n'aura pas été levée. La majorité des établissements restent fermés.

Depuis quatre jours maintenant, Bruxelles est comme isolée du monde. Commerces, écoles bureaux, mais aussi transports publics, musées et théâtres sont sous scellés. Les événements saisonniers tels que le marché de Noël sont annulés. Des milliers de policiers et de soldats armés patrouillent dans les rues de la capitale.

En savoir plus : Ecoles et métro de Bruxelles resteront fermés lundi à cause de la menace terroriste

Les Bruxellois commencent à fatiguer de cette quarantaine qui les garde dans un état d'anxiété permanent. Néanmoins, le Premier ministre Charles Michel a annoncé que cet état d'urgence resterait en place tant que la menace d'attentats terroriste serait présente. 

Ainsi, si les écoles et le métro pourraient rouvrir progressivement à partir de mercredi prochain, les autres établisssments resteront fermés, tandis que le déploiement militaire sera renforcé. 

Les services de sécurité belges continuent à chasser Salah Abdeslam, 26 ans, un des terroristes présumés des attaques de Paris du 13 novembre dernier qui ont fait 130 morts et 352 blessés. 

En savoir plus : Bruxelles ville morte, 16 personnes arrêtées, Salah Abdeslam toujours introuvable

La crainte que le même scénario se reproduise dans la capitale belge est sérieuse, les autorités soupçonnant des attaques simultannées dans la ville qui pourraient être perpétrées par un réseau terroriste présent actuellement en Belgique. 

«Nous sommes très vigilants. Les cibles potentielles restent les centres commerciaux, les rues fréquentées et les transports publics. Mais nous faisons tout notre possible pour que la situation revienne à la normale», a déclaré Charles Michel aux journalistes.

Il en a profité pour saluer l'action des services de contre-terrorisme du pays ainsi que la «compréhension et le calme de la population belge». 

Dimanche soir, une série de raids à travers la Belgique se sont révélées peu concluantes. Dix-sept des 21 personnes arrêtées dans ces opérations ont été libérées sans être inculpées. 

Un homme a cependant été accusé d'implication dans la préparation d'actes terroristes et trois autres personnes ont été inculpées d'infractions similaires la semaine dernière. Aucune arme ni aucun explosif n'ont été trouvés pendant les raids récents.

En savoir plus : Le parquet de Bruxelles inculpe un nouveau suspect pour participation aux attentats de Paris

Au moins trois des neuf hommes soupçonnées d'avoir mené les attaques de Paris étaient basées à Bruxelles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales