300 terroristes de Daesh se sont rendus aux Peshmerga

Un Peshmerga Source: Reuters
Un Peshmerga

Le commandant des Peshmerga, Mostafa Seid Qadr, a déclaré sur la ligne de front près de Gwer qu’environ 300 combattants de Daesh supplémentaires s’étaient rendus à la régulière aux forces kurdes car les routes entre l’Irak et la Syrie sont coupées.

D’après les déclarations des forces kurdes, les terroristes de Daesh ont subi des pertes importantes au cours des dernières semaines dans le Kurdistan irakien et se retirent dans leur fief de Mossoul. Les forces kurdes ont précisé en outre que 300 terroristes s’étaient déjà rendus car les troupes de Peshmerga contrôlent désormais les routes reliant la Syrie et l’Irak utilisées par Daesh, les privant ainsi de munitions et de soutien militaire.

Lire aussi : Daesh publie une vidéo de décapitation de prisonniers Peshmergas pour menacer les combattants kurdes

Ce n’est pas la première victoire des troupes kurdes dans la lutte contre Daesh. Il y a dix jours, elles avaient annoncé avoir libéré la ville stratégique importante de Sinjar, au nord de l’Irak, qui avait été prise par les terroristes de Daesh en 2014, après deux jours de combats acharnés.

La ville de Sinjar est habitée par la population yézidie que les terroristes ont exterminée sans pitié en août 2014. Cette année, 123 jeunes femmes de 17 à 30 ans ont formé un bataillon qui fait littéralement trembler de peur les combattants terroristes qui redoutent, plus que tout, d’être tués par une femme, une mort qui devrait les envoyer en enfer. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales