Victimes de Daesh. Les esclaves de l’État Islamique racontent leurs histoires

Dans cette enquête spéciale de RT, les esclaves de l’État Islamique racontent leurs histoires terrifiantes.

Daesh est le groupe terroriste le plus brutal de notre époque. Sous le couvert de la religion, ils tuent, ils violent, pillent et réduisent des gens en esclavage, détruisant des villes entières afin de s’emparer de nouveaux territoires et de ressources naturelles. Les victimes sont forcées de se convertir à l’Islam, car le groupe suit servilement une version pervertie des enseignements islamiques, conforme à leur programme.

Au mois d’août 2014 les terroristes ont envahi les terres autour des Monts Sinjar en Irak, habitées par la minorité ethnique de Yézidis. Ils massacraient les hommes en  âge de combattre et vendaient les femmes et les enfants en tant qu’esclaves. Ils séparaient des familles et prenaient de jeunes filles pour leur propre satisfaction sexuelle. Les petits garçons étaient forcés de devenir leurs apprentis. Les captifs ne pouvaient compter que sur leur famille pour venir à leur secours, ces dernières pouvant faire l’objet d’un chantage pour des sommes exprimées en milliers de dollars. Pourtant, le plus souvent la famille survivante ne sait même pas si leurs proches en captivité sont en vie et où ils sont retenus.

Certaines femmes, parmi celles qui ont été asservies, ont réussi à s’évader ou ont été rendues à leurs familles. Elles racontent des histoires terrifiantes sur les atrocités de Daesh dont elles ont été témoins. Bien qu’elles soient en sécurité maintenant, le temps passé en captivité les affecte encore. Beaucoup d’entre elles ont perdu des membres de leurs familles et sont contraintes de reconstruire leur vie dans cette nouvelle réalité, ce qui est pour elles particulièrement pénible.

Découvrir plus de d'enquêtes spéciales

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.