Les supporters de football turcs ont-ils vraiment crié «Allahu Akhbar» durant la minute de silence?

Vidéo filmée par un supporter lors du match Turquie-Grèce © Capture d'écran vidéo Youtube
Vidéo filmée par un supporter lors du match Turquie-Grèce

Des Turcs ont sifflé la minute de silence et entonné des chants avant que leur équipe n’affronte la Grèce lors d’un match amical mardi soir à Istanbul. Mais pour certains, ceci n'était pas un manque de respect aux victimes des attaques de vendredi.

Le silence a été respecté durant des matchs dans tout l’Europe, y compris dans le stade de Wembley où l’Angleterre a reçu la France, pour commémorer les victimes des militants de l’Etat islamique. Bien que certaines sources, dont l’AFP qui cite son photographe, indiquent que des fans auraient crié «Allahu Akhbar», les enregistrements ne semblent pas corroborer ces déclarations.

Lire aussi : Des supporters français et anglais chantent ensemble la «Marseillaise» à Wembley, à Londres


En effet, des commentaires sur les réseaux sociaux suggéraient que les huées n’étaient pas un manque de respect vis-à-vis des victimes, mais étaient plutôt un rejet de l’hypocrisie de l’occident. Les équipes internationales n’ont pas fait de minute de silence après l’attaque terroriste d’Ankara qui a tué plus de 100 personnes le 11 octobre. Un internaute a aussi relevé que les fans turcs chantaient :«Şehitler ölmez, vatan bölünmez» soit «Les martyrs ne meurent pas, notre patrie est indivisible», un chant régulièrement entonné lors des minutes de silence pour commémorer les victimes des attentats du PKK. Des Turcs avaient aussi hué une minute de silence durant un match contre l’Islande le 13 octobre dernier.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu et son homologue Alexis Tsipras ont regardé le match ensemble, signe de volonté de réconciliation des deux voisins, qui ont eu des relations difficiles dans le passé. C’était la première fois que les deux équipes se rencontraient en huit ans, et la fédération turque de football avait annoncé une liste de mesures de sécurité supplémentaires pour l’occasion. On ne sait pas si les huées étaient davantage dirigées à l'encontre du rival historique grec qu'à l'hommage en l'honneur des victimes des attentats.

Lire aussi : Attentats de Paris, la fausse vidéo montrant des musulmans célébrant les attaques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales