Contre-offensive ukrainienne : Vladimir Poutine souligne la résilience de la Russie

Selon Vladimir Poutine, les pertes ukrainiennes sont lourdes
Suivez RT en français surTelegram

Lors d’une rencontre avec les correspondants de guerre, le président russe est notamment revenu sur les premiers jours de la contre-offensive ukrainienne ainsi que sur les frappes et incursions subies par les régions russes frontalières.

Selon Vladimir Poutine, les pertes ukrainiennes sont lourdes

«Les pertes s'approchent d'un niveau que l’on peut qualifier de catastrophique.» Sans dévoiler de chiffres, Vladimir Poutine s’est montré ce 13 juin catégorique au sujet des «lourdes pertes» humaines qu’auraient essuyées les forces ukrainiennes depuis le début de leur contre-offensive. Des pertes qui seraient «dix fois moindre» côté russe, a assuré le chef d’Etat lors d’une réunion avec des correspondants de guerre.

Après plusieurs jours de combat, l’armée ukrainienne a fini par revendiquer le 11 juin la prise de plusieurs villages au sud-est de Zaporojié. En face, Moscou dément toute percée sur le front et met en avant les pertes que ses forces infligent à celles de Kiev.

Quant aux destructions matérielles, celles-ci s’élèveraient à «environ 25%, peut-être 30% du volume de l'équipement qui a été livré depuis l'étranger» à l’Ukraine, estime Vladimir Poutine, qui avance le chiffre de 160 chars et de plus de 360 blindés qui auraient été mis hors de combat. Côté russe, 54 chars auraient été perdus, a-t-il admis.

Poutine évoque la création d'une zone sanitaire à la frontière ukrainienne

Frappes à la frontière russe : vers la création d’une «zone sanitaire» avec l’Ukraine ?

Le président russe a évoqué des manquements depuis le début de l’offensive, admettant que son pays aurait pu être «mieux préparé» aux attaques de drones, d'artillerie et d’hommes armés, dans les régions frontalières de l’Ukraine. Au-delà du fait qu’il soit «nécessaire de renforcer la frontière», Vladimir Poutine a notamment déclaré que la création d’une «zone tampon» serait envisagée si les frappes ukrainiennes venaient à perdurer.

Le président russe a également déclaré que l’offensive en Ukraine avait mis en lumière un manque de «munitions de haute précision, d’équipements de communication, des drones» dans l'arsenal russe. «Nous en avons, mais pas en quantité suffisante, malheureusement», a-t-il ajouté. Aussi a-t-il revendiqué le droit de riposter avec des munitions à l'uranium appauvri si l'adversaire en utilisait.

Poutine revendique le droit de riposter en cas d'utilisation de munitions à l'uranium appauvri

Vladimir Poutine a par ailleurs évoqué un possible retrait de Moscou de l’accord céréalier signé en juillet dernier sous la houlette d’Ankara et de l’ONU. «De nombreuses conditions qui devaient être appliquées n'ont pas été respectées», a-t-il déclaré, accusant Kiev d'utiliser les couloirs maritimes prévus par cet accord pour attaquer les navires russes avec des drones. Pour autant, le président russe a assuré que son pays se tenait prêt à fournir gratuitement des stocks de céréales aux pays pauvres.

Ll'Ukraine est un outil de l'Occident pour déstabiliser la Russie, selon Poutine

«L'Ukraine est un élément du travail de déstabilisation de la Russie» par l'Occident, a enfin martelé Vladimir Poutine. «Ils n'atteindront jamais leurs objectifs contre la Russie», a-t-il ajouté.

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix