Comité olympique russe : tous les coupables de dopage doivent être disqualifiés

 Dans le laboratoire d’analyse du dopage Source: RIA NOVOSTI
Dans le laboratoire d’analyse du dopage

Le président du Comité olympique russe, Alexandre Zhoukov, estime que les athlètes russes qui sont propres ne doivent pas être suspendus par la faute de ceux qui se sont dopés. Et ces derniers seront punis, a-t-il déclaré.

«Tous ceux qui sont liés à un recours au dopage : athlètes et entraîneurs doivent être disqualifiés. Nous devons le faire, non pas parce que c’est la demande de l’IAAF [Fédération internationale d'athlétisme], mais parce que c’est dans les intérêts de nos athlètes, de leur santé. Tous les athlètes propres qui n’ont jamais recouru au dopage doivent prendre part à toutes les compétitions internationales», a déclaré le président du Comité olympique russe, Alexandre Zhoukov. Il a ajouté que ses homologues des Comités olympiques international et européen partageaient son opinion.

La suspension de la Russie pourrait être levée avant les Jeux de Rio à la condition que les autorités russes prennent des mesures rapides, selon le président de la commission d'enquête indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA), Dick Pound.

Malgré la décision de l’IAAF de suspendre temporairement la Fédération russe d’athlétisme des compétitions qui se déroulent sous son égide, les athlètes ne perdent pas espoir de pouvoir prendre part aux Jeux olympiques qui se dérouleront à Rio l’année prochaine et dénoncent cette sanction.

En savoir plus : Le ministre russe des sports à RT : la crédibilité de l’IAAF est en lambeaux

Ainsi, la triple médaillée olympique de saut à la perche, Yelena Isinbayeva, a exprimé sa volonté de défendre ses droits devant un tribunal, si elle était accusée de dopage. Elle a déclaré aussi qu’elle pouvait se soumettre à des contrôles anti-dopage en direct si c’était nécessaire. «Pourquoi des sportifs comme moi, des sportifs propres, devraient pâtir de ceux qui ont eu des pratiques malhonnêtes ?», s'est demandée la célèbre perchiste russe lors d'une conférence de presse.

Une autre vedette de l’athlétisme russe, le champion du monde du 110 m haies, Sergey Shubenkov, s’est lui aussi insurgé contre la décision de l’IAAF. «Qu'est-ce que j'ai fait ? Qu'est-ce que je dois faire pour que cette décision ne soit pas appliquée», a-t-il demandé estimant que la décision de l’IAAF avait été «prise par des bureaucrates».

 A l’origine du scandale, on trouve l’athlète russe Yulia Stepanova, suspendue pour dopage, et son mari, licencié de l’agence russe de lutte contre le dopage (RUSAD), qui ont demandé l’asile politique au Canada. Leurs témoignages ont servi de base à un documentaire allemand qui a mis en évidence certaines pratiques de dopage en Russie et déclenché ce scandale, ainsi que le lancement d’une enquête indépendante de l’AMA.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales