La Turquie convoque l'ambassadeur de Suède avant une manifestation où un Coran pourrait être brûlé

- Avec AFP

La Turquie convoque l'ambassadeur de Suède avant une manifestation où un Coran pourrait être brûlé© Henning Bagger / Ritzau Scanpix / AFP
Rasmus Paludan, leader du parti anti-immigration et anti-islam Ligne dure, à Copenhague (Danemark) en 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ambassadeur de Suède en Turquie a été de nouveau convoqué ce 20 janvier par le ministre turc des Affaires étrangères à la veille d'une manifestation antiturque prévue à Stockholm où un exemplaire du Coran pourrait être brûlé.

Staffan Herrstrom, ambassadeur du Royaume de Suède à Ankara, a été convoqué ce 20 janvier, ont rapporté à l'AFP des sources diplomatiques. En cause : l’autorisation de manifester devant l’ambassade de Turquie, dans la capitale suédoise, qu’a obtenue Rasmus Paludan, un activiste de droite radicale suédo-danois connu pour ses provocations.

Ce dernier a exprimé son intention de «brûler le Coran» devant la légation. «Un acte de provocation, qui est clairement un crime de haine», a fermement mis en garde Ankara, qualifiant l'attitude de la Suède «d’inacceptable», relate l'agence Anadolu.

En avril 2022, plusieurs villes suédoises avaient été secouées par des émeutes après que Rasmus Paludan a annoncé son intention de faire une «tournée» du pays au cours de laquelle il brûlerait des exemplaires du livre sacré des musulmans.

Manifestations anti-turques en Suède

C'est la deuxième fois en quelques jours que le représentant suédois à Ankara est convoqué par le ministère des Affaires étrangères, après la diffusion mi-janvier d'une vidéo montrant un mannequin pendu, désigné comme le président Recep Tayyip Erdogan.

Cette mise en scène a été réalisée par un groupe proche du Comité Rojava, soutien aux Kurdes de Syrie. Au mois d’octobre, l’ambassadeur scandinave avait également été convoqué après les moqueries d’une émission de la télévision publique suédoise à l’encontre du président turc.

La Turquie bloque depuis mai l'entrée de la Suède – et celle de la Finlande – dans l'OTAN en leur reprochant d'héberger des militants et sympathisants kurdes qu'elle traite de «terroristes» notamment ceux du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et ses alliés dans le nord de la Syrie et en Irak.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix