Allemagne : près d’un millier de soldats demandent à ne pas être envoyés à la guerre

Allemagne : près d’un millier de soldats demandent à ne pas être envoyés à la guerre© Christof STACHE Source: AFP
Un soldat de l'armée allemande porte le drapeau du pays sur son uniforme, lors de l’exercice Dynamic Front 22 organisé par l’armée américaine à Grafenwöhr, le 20 juillet 2022 (photo d’illustration).
Suivez RT France surTelegram

L’an passé, 951 militaires allemands ont fait la demande de ne pas être déployés en zone de conflit. C’est près de cinq fois plus qu’en 2021. Les pacifistes allemands appellent l’armée à offrir une porte de sortie à tous les objecteurs de conscience.

«Moins de 1 000 militaires de la Bundeswehr ont demandé à être exemptés de servir en zones de guerre», relate la chaîne de telévision Deutsche Welle. Plus précisément, 951 demandes ont été formulées en ce sens en 2022, d’après les déclarations au réseau éditorial RND (Redaktionsnetzwerk Deutschland) d’un porte-parole du ministère de la Famille et des Affaires civiles, publiées le 6 janvier.

La possibilité pour les soldats allemands d’être relevés des missions de combat remonte à l’époque du service militaire obligatoire. Celui-ci étant devenu volontaire en juillet 2011, les personnes s’étant enrôlées avant cette date conservent la possibilité d’émettre de telles demandes.

Une liberté largement insuffisante, juge la Société allemande de la paix (DFG-VK) auprès de la RND. Aux yeux de Michael Schulze von Glasser, à la tête de cette organisation pacifiste, nombre de militaires auraient été attirés dans les rangs par des promesses qui «n’ont rien à voir avec la réalité».

Ces objecteurs de conscience représentent «bien moins de 1% des troupes», relativise la radio allemande. Néanmoins, ces demandes sont près de cinq fois plus nombreuses qu’en 2021, où 201 soldats avaient réclamé de ne pas être envoyés sur un théâtre extérieur.

Le ministère fédéral de la Défense (BMVg) dément lui aussi l'interprétation selon laquelle les soldats allemands ne seraient plus disposés à faire la guerre. Il faut dire que le chiffre peut interpeller à l’heure où Berlin ambitionne de faire de son armée le «pilier» de la défense conventionnelle en Europe. 

Offrir une «sortie facile de l’armée» aux soldats ne voulant pas se battre

Par ailleurs, l’engouement des jeunes Allemands pour le service militaire serait en recul depuis le début de l’année, à en croire un porte-parole de l’Office fédéral de la gestion du personnel de la Bundeswehr, cité par la RND.

Là encore, une telle tendance pourrait à terme s’avérer dangereuse pour l'armée allemande, qui entend augmenter ses effectifs – de 183 000 actuellement à 203 000 – d’ici 2027. Le conflit en Ukraine et les «tensions accrues, en particulier avec la Russie», semblent justifier de telles tendances.

En cette période «explosive», Michael Schulze von Glasser appelle donc la Bundeswehr à offrir «une sortie facile de l’armée» à tous ceux qui «ne veulent pas tirer sur d'autres personnes, les tuer ou les blesser». 

Maxime Perrotin

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix