Lavrov : les attentats de Paris justifient l’intensification de la lutte contre Daesh

Les négociations à Vienne© Leonhard Foeger
Les négociations à Vienne

Il faut intensifier la lutte contre Daesh et le Front al-Nosra après la tragédie de Paris, a déclaré Sergueï Lavrov à Vienne, où la rencontre entre les ministres des Affaires étrangères sur la Syrie se déroule au lendemain des attentats français.

«Il ne peut y avoir aucune justification pour nous à ne pas en faire bien plus pour vaincre l'EI, le Front Al-Nosra et ceux qui leur ressemblent», a déclaré Sergueï Lavrov à Vienne, aux côtés de son homologue américain John Kerry, avant une réunion internationale consacrée à la Syrie.

Le chef de la diplomatie russe a ajouté que les attentats terroristes ne pouvaient pas être justifiés et qu’il ne fallait faire preuve d’aucune tolérance à l’égard des terroristes.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a déclaré pour sa part que les diplomates se sont mis d'accord sur un «calendrier concret» visant à organiser d'ici 18 mois des élections en Syrie. Cela sera effectué à l'issue «d'un processus qui comprendra la formation d'un gouvernement de transition d'ici six mois», a-t-il ajouté. Une rencontre entre représentants de l'opposition syrienne et du régime de Damas doit être aussi organisée d’ici le 1er janvier.

Les attentats terroristes de Paris ont changé l’agenda de la rencontre entre les ministres des Affaires étrangères sur la Syrie. Pour la sécurisation des négociations, des mesures supplémentaires ont été prises. C’est ce qu’a fait savoir le ministre autrichien des Affaires étrangères, Sebastian Kurz.

Ainsi, la présence de la police a été renforcée autour de l’hôtel «Impérial» où les négociations ont lieu. Les voitures de patrouille et des bus de la police autrichienne se trouvent près de l’hôtel et dans les alentours.

Les hommes politiques se sont déjà exprimés sur les attentats de Paris.

La responsable de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a commenté les attentats de Paris : «Toutes les personnes rassemblées à Vienne ont une douleur et un chagrin communs, elle nous réunit encore plus et pousse à agir ensemble». «Les européens, les arabes, l’Orient et l’Occident, la communauté internationale, tous sont touchés par le terrorisme. La meilleure réponse est de se réunir et d’essayer de trouver un moyen pour le règlement pacifique de la situation en Syrie», a-t-elle ajouté.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a exprimé sa solidarité avec le peuple français avant les négociations. «Les nouvelles que nous recevons depuis Paris représentent une image horrible, nous sommes à côté du peuple français, nous pensons aux familles de ceux qui ont perdu la vie…et nous espérons que la France reste unie face à la terreur. Nous sommes avec la France», a-t-il déclaré.

Les hommes politiques arabes ne sont pas en reste. Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Joubeir a adressé ses condoléances aux Français. D’après ses déclarations, les attentats de Paris contredisent les normes éthiques et morales, ainsi que les lois de toutes les religions.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales