OTAN : l'armée allemande suspend les commandes de blindés Puma après des défaillances multiples

- Avec AFP

OTAN : l'armée allemande suspend les commandes de blindés Puma après des défaillances multiples© Axel Heimken / AFP
Un blindé Puma de l'armée allemande (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Confrontée à des défaillances à répétition, l'armée allemande a stoppé les commandes de blindés Puma censés remplacer leur ancêtre Marder et être utilisés dans un bataillon de déploiement «très rapide» de l'OTAN.

L'Allemagne va suspendre les nouvelles commandes de blindés Puma après des problèmes opérationnels mettant une nouvelle fois en lumière l'équipement défaillant de l'armée allemande, a annoncé la ministre de la Défense le 19 décembre.

«Tant que les véhicules ne seront pas fiables, il n'y aura pas de deuxième commande», a déclaré la ministre de la Défense Christine Lambrecht dans un communiqué. Ces «nouvelles pannes» sont un «revers cuisant» pour la Bundeswehr, a-t-elle admis.

Lors d'un exercice de l'armée allemande, les 18 véhicules blindés d'infanterie Puma utilisés sont tombés en panne, avait révélé le 18 décembre le magazine Spiegel. Les pannes touchent aussi bien la mécanique que l'électronique. Deux d'entre eux ont par ailleurs eu des problèmes avec les tourelles. 

Tant que les véhicules ne seront pas fiables, il n'y aura pas de deuxième commande

L'inspecteur de l'armée de terre Alfons Mais a parlé «d'une panne importante et inattendue» dans «des conditions d'exercice exigeantes» alors que les véhicules s'étaient jusqu'ici montrés «fiables en termes de disponibilité opérationnelle».

Or, ces véhicules de combat d'infanterie devaient être utilisés, à partir de janvier, par la Force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation (VJTF), un bataillon de l'OTAN de déploiement «très rapide» dont l'Allemagne doit prendre la tête à la succession de la France. Cette force doit pouvoir déployer environ 5000 hommes en quelques jours dans un pays membre de l'Alliance en cas d'agression. Les Puma seront pour l'instant remplacés par des vieux Marder. «L'OTAN peut continuer à compter sur le respect de nos obligations», a tenté de rassurer Christine Lambrecht.

Une armée fragilisée 

Christine Lambrecht avait déjà déploré, en avril, que plus de la moitié des 350 Puma de la Bundeswehr, fabriqués par les groupes allemands Rheinmetall et Krauss-Maffei Wegmann (KMW), ne soient pas opérationnels. Cet incident met une nouvelle fois en lumière les défaillances de l'armée allemande.

«L'armée de terre que je dirige, est plus ou moins à sec», avait admis Alfons Mais cet hiver. Dans la marine, moins de 30% des bâtiments sont «pleinement opérationnels», selon un rapport de 2021 sur l'état de l'armée. Dans l'armée de l'air, un nombre élevé d'avions de transport de troupes ou de chasse sont incapables de voler.

Berlin a donc mis sur pied un fonds spécial de 100 milliards d'euros pour mettre à niveau son équipement.

Le chancelier Olaf Scholz a affirmé fin septembre vouloir que l'Allemagne dispose ainsi de la «force armée la mieux équipée d'Europe».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix