Trois Palestiniens tués dans un raid israélien à Jénine en Cisjordanie occupée

- Avec AFP

Cliché pris à Jénine, le 3 novembre 2022 (image d'illustration).© JAAFAR ASHTIYEH Source: AFP
Cliché pris à Jénine, le 3 novembre 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Des affrontements ont eu lieu en Cisjordanie suite à une opération des forces israéliennes, faisant trois morts palestiniens. Depuis le début de l'année, les raids de Tsahal ont fait 40 morts à Jénine, bastion de la nouvelle résistance palestinienne.

Un raid de l'armée israélienne a entraîné des échanges de tirs avec des combattants, faisant trois morts palestiniens à l'aube le 8 décembre dans le camp de Jénine, foyer de tensions dans le nord de la Cisjordanie occupée, selon le ministère palestinien de la Santé. 

«Trois martyrs ont été tués par les balles de l'occupation israélienne lors d'une opération à l'aube contre le camp de Jénine», bastion des factions armées palestiniennes, a indiqué le ministère, sans identifier les trois personnes tuées.

Mais selon l'hôpital Ibn Sina de Jénine, il s'agit de Atta Shalabi, Sidqi Zakarneh et Tareq Damej.  

Le Djihad islamique, groupe islamiste armé palestinien proche de l'Iran implanté notamment dans le camp de Jénine, et dont l'un des leaders locaux a été tué début décembre lors d'un énième raid israélien, a fait état d'échanges de tirs nourris entre ses combattants et les soldats israéliens dans la foulée de l'opération.

L'armée israélienne a de son côté annoncé avoir mené tôt le 8 décembre avec les forces spéciales une opération à Jénine où elle a arrêté Khaled al-Hija, un Palestinien soupçonné «d'activité terroriste». «Au cours de cette opération, des suspects ont lancé des engins explosifs et ciblé à balles réelles des soldats qui ont riposte à balles réelles», a indiqué l'armée dans un communiqué.

Recrudescence des tensions 

Plus de 40 Palestiniens ont été tués pendant des opérations israéliennes cette année dans le seul secteur de Jénine, incluant de nombreux combattants mais aussi la journaliste vedette de la chaîne Al Jazeera Shireen Abu Akleh.

Le raid de Jénine survient sur fond de recrudescence ces derniers mois des tensions en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël qui y a établi des colonies où vivent aujourd'hui plus de 475 000 personnes.

Le 7 décembre, un Palestinien soupçonné par Israël d'être impliqué dans une attaque contre des soldats à proximité de la colonie d'Ofra, a été tué par les forces israéliennes au terme d'une course poursuite. Mujahid Mahmoud Hamed, 32 ans, était aussi soupçonné d'être à l'origine d'attaques ces derniers jours, selon l'armée.

Le mouvement Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas a publié une déclaration avec une photo de Hamed et un fusil, le présentant comme un «martyr». Des membres de sa famille ont déclaré à l'AFP qu'il avait passé 11 ans dans une prison israélienne, dont il avait été libéré il y a environ un an.

Depuis une vague d'attaques anti-israéliennes au printemps dernier, les forces israéliennes ont mené plus de 2 000 raids en Cisjordanie, des opérations qui donnent lieu fréquemment à des affrontements avec la population ou des combattants locaux.

Au moins 150 Palestiniens et 26 Israéliens ont été tués depuis le début de l'année en Cisjordanie, en Israël et à Jérusalem. L'Etat hébreu occupe la Cisjordanie et Jérusalem-Est depuis la guerre des Six Jours en 1967. 

Le département d'Etat américain s'est d'ailleurs dit le 2 décembre dernier «gravement préoccupé par l'intensification des violences en Cisjordanie», théâtre de ses violences les plus meurtrières depuis sept ans selon l'ONU.

La Cisjordanie a atteint le «point d'ébullition», a déclaré récemment le médiateur en chef de l'ONU pour le Proche-Orient Tor Wennesland.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix