Tsahal reconnaît une «forte possibilité» d'avoir tué Shireen Abu Akleh

- Avec AFP

Tsahal reconnaît une «forte possibilité» d'avoir tué Shireen Abu Akleh© ABBAS MOMANI Source: AFP
Une banderole avec la journaliste americano-palestinienne Shireen Abu Akleh à Bethléem, le 15 juin 2022.
Suivez RT France surTelegram

L'armée israélienne a reconnu qu'il y avait «une forte possibilité» pour que la journaliste vedette de la chaîne Al Jazeera Shireen Abu Akleh ait été tuée «accidentellement» en mai par l'un de ses soldats.

«Il y a une forte possibilité pour que madame Abu Akleh ait été touchée accidentellement par un tir de l'armée israélienne qui visait des suspects identifiés comme des hommes armés palestiniens» : dans son enquête finale sur la mort de la journaliste américano-palestinienne, l'armée israélienne a reconnu pour la première fois ce 5 septembre sa très probable implication dans la mort de la journaliste d'Al Jazeera.

L'armée a indiqué avoir étudié «chronologiquement» la séquence des événements, analysé les lieux, les vidéos et les sons enregistrés sur place, mené une «simulation de la scène» et que des experts israéliens avaient mené une analyse balistique de la balle, le 2 juillet, en présence de représentants du «Comité de coordination sécuritaire des Etats-Unis pour Israël et l'Autorité palestinienne». 

En raison du «piètre état de la balle», identifier son origine était «difficile», souligne encore l'armée dans son rapport, disant ne pas avoir la certitude «sans équivoque» de l'origine du tir fatal à la journaliste.

La journaliste américano-palestinienne avait été tuée par balle le 11 mai alors qu'elle couvrait une opération militaire israélienne dans le camp palestinien de Jénine dans le nord de la Cisjordanie occupée, où une unité spéciale tentait d'appréhender des «suspects», ce qui avait mené à des affrontements armés.

Après la mort de Shireen Abu Akleh, équipée d'un gilet pare-balles avec la mention «presse» et d'un casque, l'Autorité palestinienne et son employeur Al Jazeera avaient immédiatement accusé l'armée israélienne de l'avoir tuée. Israël n'a cessé de rejeter cette accusation et ce malgré des enquêtes journalistiques et un rapport de l'ONU concluant à un tir israélien, qui excluaient toutefois qu'il ait été délibéré.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix