Zaporojié : Moscou accuse Kiev de pousser «le monde au bord d'une catastrophe nucléaire»

Suivez RT France surTelegram

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni afin de discuter la situation autour de la centrale nucléaire de Zaporojié. Vassili Nebenzia, représentant de la Russie, a pris la parole au sujet des bombardements dont s'accusent les deux parties.

Prenant la parole le 11 août devant le Conseil de sécurité de l'ONU, le représentant russe Vassili Nebenzia a accusé l'Ukraine de pousser «le monde au bord d'une catastrophe nucléaire». Il réagissait aux bombardements, plus tôt dans la journée, du site de la centrale de Zaporojié dont Kiev et Moscou s'accusent mutuellement.

«Les actions criminelles de Kiev contre la centrale nucléaire de Zaporojié poussent le monde au bord d'une catastrophe nucléaire», a ainsi lancé Vassili Nebenzia, soulignant que la Russie n'avait «aucune raison» de procéder à de telles frappes, alors que Moscou a partiellement pris le contrôle de cette région.

Si le rayonnement à la centrale nucléaire de Zaporojié est toujours à son niveau normal, le représentant russe a mis en garde contre la «catastrophe» qui pourrait survenir si Kiev poursuit ses frappes sur cette zone, estimant que «toute la responsabilité» en incomberait à l'Ukraine et ses alliés. Enfin, Vassili Nebenzia a dit espérer que les experts de l'AIEA pourraient visiter la centrale avant la fin du mois d'août.

Pour Zelensky, seule la reprise de la centrale par l'Ukraine garantira la «sécurité nucléaire» de l'Europe

L'entreprise publique ukrainienne Energoatom avait pour sa part accusé les forces russes d'avoir mené «cinq nouvelles frappes [...] à proximité directe d'un dépôt de substances radioactives».

Dans son message vidéo quotidien, cité par l'AFP le président ukrainien Volodymyr Zelensky a quant a lui estimé qu'il fallait «chasser les occupants de la centrale de Zaporojié» et que «seuls le retrait total des Russes et la reprise du contrôle total de l'Ukraine sur la centrale garantiraient la sécurité nucléaire pour toute l'Europe».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix