«Ils pourront la porter»: Bardella indifférent au port de la kippa en public, contrairement au voile

«Ils pourront la porter»: Bardella indifférent au port de la kippa en public, contrairement au voile© Joël Saget/AFP
Jordan Bardella lors de la campagne des élections régionales en 2015, à Aulnay-sous-Bois (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Au cours d'un débat l'opposant à Gérald Darmanin, le président du RN a abordé le port de signes religieux dans l'espace public, évoquant la possibilité de porter la kippa pour les juifs, tout en qualifiant le voile de «contestation de l'égalité».

Au cours d'un débat sur BFM TV l'ayant opposé le 13 avril au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, Jordan Bardella a établi une distinction entre les communautés juive et musulmane en matière de port de signes religieux dans l'espace public, après environ deux heures d'échanges tendus. Gérald Darmanin, qui s'est dit «très attaché à la liberté religieuse», a dénoncé des propos tenus en 2012 par Marine Le Pen à l'intention des juifs de France, lorsqu'elle plaidait déjà pour l'interdiction du voile dans l'espace public et leur avait demandé de faire «ce petit effort, ce petit sacrifice» consistant à ne pas porter la kippa dans l'espace public. «C'est une honte dire des choses pareilles», a déclaré le ministre de l'Intérieur.

«Dans beaucoup de quartiers de Seine-Saint-Denis [...] ils ne peuvent plus porter la kippa», selon Bardella

«Ils pourront la porter», a assuré Jordan Bardella. «Enfin, quand ils peuvent encore car dans beaucoup de quartiers de Seine-Saint-Denis, où je suis élu, ils ne peuvent plus porter la kippa car ils sont menacés de mort par des islamistes», a affirmé le président du RN. «Vous avez des problèmes avec les musulmans, profondément, [...] alors qu'ils n'ont plus à montrer leur brevet de nationalité française», lui a répondu Gérald Darmanin.

Jordan Bardella a par ailleurs estimé que le voile, dont le RN défend l'interdiction dans l'espace public, était «une contestation de l'égalité entre les hommes et les femmes», pointant les contradictions de la majorité présidentielle sur le sujet. Marine Le Pen a tenu des propos similaires à l'antenne de BFM TV le 13 avril, déclarant qu'Emmanuel Macron avait eu «des propos très durs sur le voile, disant que c'était contraire à la laïcité, à notre civilité, à notre vision de l'égalité homme-femme». Le port du voile est «contraire à nos valeurs et au respect dû aux femmes», avait encore affirmé la candidate du RN.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix