Roussel se défend d’avoir sabordé Mélenchon et souhaite «discuter» avec lui des législatives

- Avec AFP

Roussel se défend d’avoir sabordé Mélenchon et souhaite «discuter» avec lui des législatives© Thomas COEX Source: AFP
Fabien Roussel s'exprime lors d'un «grand oral» organisé par plusieurs médias français à Paris le 28 mars 2022.
Suivez RT France surTelegram

Alors que certains électeurs de gauche affirment que la candidature de Fabien Roussel a empêché Jean-Luc Mélenchon d'accéder au second tour, le communiste rejette ces accusations et se dit prêt à discuter avec la LFI en vue des législatives.

Fabien Roussel, qui a obtenu 2,3% des voix au premier tour de la présidentielle, se défend d'avoir fait perdre Jean-Luc Mélenchon (22%), qui a raté le second tour pour 420 000 voix, et s'est dit «prêt à discuter de la suite avec lui». Dans un entretien à L'Humanité le 12 avril, le candidat communiste regrette, «un vote prétendument utile qui a siphonné les voix de beaucoup de candidats, dont moi, au bénéfice des trois premiers et au détriment du pluralisme politique».

Fabien Roussel rejette l'idée que le PCF, soutien de Jean-Luc Mélenchon en 2012 et 2017, ait contribué à la défaite du candidat LFI : «Les 802 588 électeurs qui ont voté par conviction pour ma candidature, pour les Jours heureux, n’auraient pas voté pour un autre candidat de gauche.» En outre, «rejeter la faute sur eux quand il y a 12 millions d’abstentionnistes, c’est un peu facile», a-t-il ajouté.

Il faut dire que, dans l'entourage de Jean-Luc Mélenchon, les critiques fusent à l'encontre de Fabien Roussel. C'est notamment le cas du député LFI du Nord Adrien Quatennens qui a accusé le candidat communiste d'avoir manqué à sa parole. «Il m’avait dit que si un candidat de gauche était en mesure d’être au second tour, il était prêt à repenser sa candidature», a-t-il déclaré le 11 avril sur Franceinfo. De très nombreux messages postés sur les réseaux sociaux ont également pris pour cible les principaux responsables communistes, depuis que les résultats du premier tour ont été annoncés. 

Il faut une gauche forte à l’Assemblée pour résister aux mauvais coups qui se préparent

Alors qu'un local du PCF à Lille a été vandalisé et un autre tagué du mot «traîtres» à Nantes, Fabien Roussel a estimé que «l’heure ne doit surtout pas être aux invectives». «Au contraire, face à la gravité de la situation, nous avons tous une responsabilité : d'abord de battre l’extrême droite, mais aussi de transformer les 32 % de la gauche en un plus grand nombre de députés lors des élections législatives», a déclaré le communiste.

Pour ce faire, le candidat communiste appelle à l'unité. «Il faut une gauche forte à l’Assemblée pour résister aux mauvais coups qui se préparent», affirme-t-il. Le député du Nord espère ainsi que les négociations avec les Insoumis seront fructueuses : «Notant qu’il est arrivé en tête de la gauche avec 22 %, j’ai félicité Jean-Luc Mélenchon pour son résultat [et] je suis prêt à discuter de la suite avec lui.»

Fabien Roussel souhaite obtenir que soient sanctuarisés «les députés sortants derrière lesquels je souhaite que l’on puisse tous se retrouver». Et de préciser : «Il y a dans plus de 120 circonscriptions un total des voix de gauche qui est supérieur à celui de la droite et à celui de l’extrême droite. Elle y est donc en capacité de l'emporter.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix