Barrage contre Le Pen: «Les candidats ne sont pas propriétaires de leurs électeurs», répond Bardella

Jordan Bardella, le 16 mai 2019 à Fessenheim© Frederick FLORIN Source: AFP
Jordan Bardella, président du Rassemblement national, a estimé sur France Inter le 11 avril 2022 que «les candidats ne sont pas propriétaires de leurs électeurs» (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Invité sur France Inter le 11 avril, Jordan Bardella a souligné que les candidats malheureux au premier tour de l'élection présidentielle n'étaient pas légitimes pour donner des consignes de vote à leurs électeurs.

Au micro de France Inter le 11 avril, Jordan Bardella a ironisé sur les appels de certains candidats à ne pas voter en faveur de Marine Le Pen pour le second tour.

Interrogé précisément sur l'appel de Jean-Luc Mélenchon à ne pas voter en faveur de Marine Le Pen, le président par intérim du Rassemblement national a ainsi taclé les candidats malheureux du Premier tour : «Emmanuel macron a un choix important de ministres pour composer son gouvernement. J'ai vu que Mme Pécresse, Mme Hidalgo se sont précipitées pour annoncer qu'elles voteraient pour [lui].»

«Les candidats ne sont pas propriétaires de leurs électeurs», a-t-il ajouté.

Poursuivant son propos, il a fait valoir que le programme d’Emmanuel Macron ne répondait pas aux préoccupations des électeurs qui ne lui avaient pas accordé leur suffrage. Il a avancé à ce titre que «beaucoup d’électeurs de Jean-Luc Mélenchon ne veulent pas de la retraite à 65 ans, ne veulent pas remettre la politique de la France aux mains de McKinsey et d’autres cabinets privés». «Le vote de Marine Le Pen c'est le vote pour rétablir toutes les protections», a-t-il ainsi assuré.

Emmanuel Macron a beaucoup divisé les Français

Jordan Bardella a par ailleurs minoré le risque d’un «front républicain» dressé contre le RN. «Emmanuel Macron a beaucoup divisé les Français, il a créé beaucoup de tensions, beaucoup de désordre dans le pays. Une grande partie des crises qu’on a affronté durant cinq ans, c’est lui qui les a suscitées en vérité», a-t-il dénoncé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix