Présidentielle : à défaut de remboursement, Pécresse lance un appel aux dons

Valérie Pecresse, prononce un discours après l'annonce des résultats prévisionnels du premier tour de l'élection présidentielle française, à Paris, le 10 avril 2022.© Alain JOCARD Source: AFP
Valérie Pécresse s'est personnellement endettée de 5 millions d'euros pour sa campagne présidentielle (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

N’étant pas parvenue à obtenir les 5% de suffrages exprimés pour obtenir le remboursement de sa campagne, la candidate Les Républicains, Valérie Pécresse, a lancé un appel aux dons dans la matinée du 11 avril afin d'obtenir 7 millions d'euros.

Le dépouillement des bureaux de votes des grandes villes à réajusté quelque peu le nombre de suffrages exprimés. Si cela ne change fondamentalement rien pour le second tour, c’est en revanche une très mauvaise surprise qui a saisi Les Républicains (LR), dont la candidate Valérie Pécresse a fini sous la barre des 5%.

Avec 4,78% des suffrages exprimés selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, la candidate ne pourra en effet pas obtenir le remboursement de ses frais de campagne. C’est pour cette raison que Valérie Pécresse a fait un «appel national aux dons» dans la matinée du 11 avril, depuis le siège du parti, reconnaissant : «la situation financière de la campagne est désormais critique».

Devant rembourser 7 millions d’euros «pour boucler le budget de la campagne», elle a affirmé que «les Républicains ne [pouvaient] pas faire face à ces dépenses» tout en précisant qu’elle s’était «endettée personnellement à hauteur de 5 millions d’euros». «C’est pour cela que je lance ce matin un appel national aux dons, à tous ceux qui m’ont apporté leurs suffrages, mais aussi à tous ceux qui ont préféré hier le vote utile, et enfin à tous les Français qui sont attachés au pluralisme politique et à la liberté d’expression», a-t-elle notamment lancé.

Alors qu’ils échouent pour la deuxième fois consécutive à être présents au second tour de l’élection présidentielle, Les Républicains semblent connaître un sort critique déjà visible par l’absence de dynamique tout au long de la campagne qui s’était illustrée par une baisse continue dans les sondages. Valérie Pécresse termine ainsi sa campagne bien loin par exemple de celle de François Fillon qui était parvenu à tutoyer les 20% des suffrages exprimés en 2017.

Des élections législatives qui s'annoncent difficiles ?

Les Républicains peuvent certes encore compter sur leurs élus locaux qui incarnent manifestement la réelle force du parti mais l’élection législative, décisive dans le système parlementaire qu’est la Ve République, ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Elle permettrait cependant d’assurer une manne financière non négligeable.

Comptant actuellement 100 députés, ces derniers sont censés verser une cotisation d’élus, sensiblement plus élevée : 285 euros par mois, soit 5% des indemnités perçues. Une règle qui avait d’ailleurs été modifié en raison des députés mauvais payeurs, ce qui avait permis à Daniel Fasquelle, le trésorier, de doubler les cotisations en 2019 en obtenant quelque 3 millions d’euros chaque année.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix